Trek (2) : Le Langtang

Le Langtang
Après le Tamang héritage trail nous avons décidé de continuer pour un deuxième trek (le trek du Langtang ) que nous pouvions rejoindre en passant par le village de Sherpagaun sans redescendre dans la vallée. Nous avions aussi en tête la possibilité de retrouver les Français tourdumondistes rencontrés à Katmandou qui étaient dans ce village. Ils ont été accueilli chez l’habitant grâce à Jean-Jacques qui est à la tête d’une association qui s’occupe de réhabiliter le village de Sherpagaun depuis le tremblement de terre. Cependant n’ayant aucune connexion internet nous n’étions pas sûr de les retrouver car ils devaient eux aussi partir en trek. Lors de l’ascension vers Sherpagaun nous avons croisé un couple de marcheurs Belges qui nous ont annoncé que nos amis étaient encore là et nous attendaient !! Cette bonne nouvelle nous a tous boosté pour marcher plus vite.
Arrivés à Sherpagaun (petit village népalais à flan de montagne) nous avons rapidement retrouvé les Rougier : Pierre, Stéphanie et Nicolas et fait la connaissance de Jean-Jacques. Les enfants sont directement partis jouer avec Pierre leur copain. Nous nous sommes retrouvés dans la maison de Kancchi (l’hôte Népalaise des Rougier) autour d’un « pot de thé »  avec pleins de choses à se raconter suivi d’un grand dîner sympathique dans la Sherpa guesthouse autour d’un dal bhat. Ils devaient partir le lendemain faire le trek du Langtang ce que nous avions également prévu.
 Nous avons poursuivi l’ascension, nos amis étant partis avant nous, nous n’étions pas sûrs de les retrouver en chemin. Lors de notre pause déjeuner l’hôte népalaise nous a informé que nos amis étaient plus haut dans la prochaine guesthouse, à une heure de marche. Le téléphone népalais ça fonctionne!! Cela nous a redonné du courage pour poursuivre.
Heureux de se retrouver nous avons beaucoup parlementé et ri au sujet des prix des chambres des lodges. Dans le Langtang il est dit que les chambres sont gratuites si l’on prend ses repas dans la guesthouse. Un peu rodé par nos quelques jours de trek nous avons négocié la chambre d’hôtel gratuite sans trop de difficulté. L’hôte nous a quand même dit de ne rien dire aux autres touristes … évidemment nous en avons parlé et cela nous a beaucoup fait rire. Au final les chambres ont été gratuites pour tous mais ce fut un grand sujet de débat.. Après ça nous avons décidé de poursuivre le trek ensemble.
LANGTANG1
L’ascension du trek du Langtang se termine à Kyanjin Gompa, un village à 3800m d’altitude. L’effet de l’altitude s’est fait sentir dans nos efforts et c’était dur dur. En chemin on passe par le village de Langtang. Ce village a été rasé de la carte lors du tremblement de terre de 2015 et reconstruit un peu plus loin. On voit très bien la partie de la falaise qui s’est écroulée et a recouvert tout le village et ses habitants sous des mètres de pierre. C’était impressionnant de devoir le traverser.
Tous les villages traversés sont imprégnés d’une forte culture tibétaine, cela se constate dans l’habillement des népalais, les croyances religieuses mais aussi la cuisine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En arrivant à Kyanjin Gompa nous avions décidé de choisir notre Guesthouse .. il y avait tellement de choix. Nous avons eu la chance de trouver une petite Guesthouse charmante où nous étions les seuls clients. C’était comme à la maison super pratique pour nous et les enfants. L’hôte était très bonne cuisinière et nous avons bu du thé à gogo. Il y avait une fromagerie qui fait du fromage de Yak que nous avons évidemment gouté et bien apprécié.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons passé trois nuits à Kyanjin Gompa ce qui nous a permis de faire respectivement à tour de rôle des ascensions. Avec Marco et Nicolas nous sommes monté au Kyanjin Ri 4770m environ ! Le panorama était exceptionnel sur les montagnes de l’Himalaya à 360º. C’était superbe !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les enfants étaient saturés de monter et cela leur a fait du bien de se reposer un peu.
Le must c’était qu’à côté de notre guesthouse il y avait une boulangerie qui servait du bon café et des gâteaux !! Nous y avons passé deux après-midis à refaire le monde pendant que les enfants regardaient des films sur la tablette ( bouuuuu les mauvais parents..). Le proprio était très sympathique et c’était le rdv des trekkeurs sympas (Dorje Bakery +++ 😋) Nous y avons même rencontré une mexicaine ! Le pompon de la dernière journée a été quand le boulanger nous a dit que deux hélicoptères allaient arriver le 18/10 déposer deux groupes d’américains à 3008m à Ghodatabela et que pour ne pas repartir à vide vers Katmandou il cherchait des touristes intéressés pour rentrer. C’est là qu’il faut vous souvenir de notre arrivée à Syabrubesi par le bus de l’horreur qui a mis 12h ( article précédent )… Alors en plus n’étant jamais monté dans un hélicoptère, s’offrait à nous la possibilité de rentrer en 30min à Katmandou pour un prix défiant toute concurrence en survolant les montagnes de l’Himalaya !! On a craqué !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avions prévu initialement de rentrer le 16 octobre et nous avons donc décidé de ne rentrer que le 18, le jour programmé pour l’hélicoptère.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes descendu tranquillement vers le hameau de Ghodatabela où nous avons passé trois nuits à attendre l’arrivée de l´helico. C’est un hameau qui se situe au milieu du trek du Langtang donc nous y avons vu un défilé de touristes, porteurs, mules.. surtout entre 11h et 14h s’arrêtant pour le déjeuner. Après 15h, un grand calme s’installait, seuls restaient les clients de la guesthouse. La vue sur les montagnes était splendide et cela nous a permis de nous ressourcer après les jours actifs du trek: école, lecture, jeux de carte et longues discussions entre trekkeurs furent le programme de nos journées . Nous n’avions pas dit aux enfants pour l’hélicoptère souhaitant leur faire la surprise. Tout le monde a tenu sa langue. Merci à Camille pour avoir appris aux enfants à jouer au président ou trou duc.. et à la super partie de sardine dans la nature !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un événement très marquant, la veille de notre départ en hélico, fut l’arrivée vers 17h de 6 porteurs népalais chargeant sur leurs épaules un brancard de fortune avec dessus un homme, Rob, écossais, suivis de son groupe de trekkeurs. Dans le groupe il y avait une française. Rob était tombé plus tôt dans la journée en glissant et s’était très mal réceptionné occasionnant une impotence fonctionnelle totale des deux jambes… La vision que j’ai eu de sa jambe droite quand il est arrivé avec les porteurs je m’en souviendrai longtemps: la jambe et la cheville droite complètement désaxées. Il semblait souffrir le martyr mais était très courageux à la fois. Les porteurs l’ont fait rentrer, non sans mal, dans la salle commune près du poêle. Évidement j’étais le seul médecin sur place. La compagnie d’assurance allait envoyer un hélicoptère mais pas avant le lendemain matin car les nuages étant montés de la vallée rendaient impossible l’atterrissage.
Heureusement avec nous il y avait un groupe de trois français rencontrés à la boulangerie de Kyanjin Gompa ( Camille, Flo et Théo) qui avaient prévu aussi de prendre un des deux hélico avec nous le lendemain. Théo est pompier volontaire et a été formidable. Avec les moyens du bord nous avons réussi à lui faire une belle attelle avec deux planches en bois et malheureusement pas de possibilité de faire grand chose d’autre à part essayer de le soulager. Merci à celui qui a eu la bonne idée de me faire prendre un flacon de morphine orale dans ma trousse à pharmacie au moins Rob aura pu en profiter ( il se reconnaîtra ! 😉). Comme nous attendions nos deux hélicoptères pour nous ramener à Katmandou nous nous sommes demandés si un de nos deux hélico allait servir à Rob. Les enfants n’étant pas au courant de la surprise ils n’étaient pas étonnés du fait de rester 3 nuits dans une guesthouse de montagne perdue au milieu de nulle part.
Un premier hélico est arrivé vers 8h. … heureusement c’était celui de Rob mais cela n’était pas vraiment un hélico de secours … Il y avait à l’intérieur un homme ( médecin ou infirmier je ne sais pas ..) qui était surtout préoccupé par le fait de lui mettre une attelle médicale ( quoi? elle n’était pas belle notre attelle en bois ??) mais il n’avait qu’une attelle de genou hors c’était probablement la cheville qui était cassée !! On aurait dit qu’il voulait à tout prix utiliser son matériel pour qu’il serve … Heureusement il y a eu une grande solidarité entre les Népalais, les Anglais et nous Français pour réussir à le transporter jusqu’à l’hélico ( car évidemment il n’y avait ni brancard, ni coquille pour le transporter …) et puis dans l’hélico juste une banquette assise .. compliqué mais on y est arrivé.
Quelques minutes à peine après le décollage de l’hélico de secours sont arrivés nos deux hélicoptères.. alors là, imaginez les yeux des enfants quand ils ont compris qu’ils allaient monter dedans !!!! C’était magnifique. Le vol a duré 20 minutes environ avec le survol splendide des montagnes himalayennes en fond et l’arrivée sur Katmandou. Grande première pour nous quatre et on a adoré !!! Donc sans regret des habituelles 6 h de descente à pied jusqu’à Syabrubesi et les 8 à 12h de bus vers Katmandou…
Liens:

4 commentaires

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s