Maupiti: le paradis !!

En provenance de la Nouvelle Zélande nous nous sommes envolés un dimanche après-midi et sommes arrivés à Papeete un samedi dans la soirée. Etonnant non? Eh oui! la terre est ronde et nous avons traversé la ligne de changement de date donc nous avons vécu deux fois la soirée du samedi et la journée du dimanche.

Après deux jours passés à Papeete nous avons débuté nos visites par l’ile de Maupiti. Maupiti fait partie de l’archipel de la société, plus précisément des îles sous le vent. C’est l’île habitée la plus à l’Ouest de Tahiti et à 40 km de Bora Bora. C’est une des îles les plus sauvages de l’archipel et qui est décrite comme un petit Bora Bora par rapport à la beauté de son lagon mais ayant un coté plus authentique.

COEURIMG_3596

AVION
Le Christ vu du ciel …

Le plus dur pour y aller est de réussir à combiner le vol avec la réservation de la pension et il faut s’y prendre à l’avance. Nous avons pris un vol depuis Papeete qui a duré 55 minutes et nous avons survolé des paysages paradisiaques de carte postale. L’aéroport d’arrivée est minuscule et est sur un motu. Les motus, ce sont les petits îlots qui entourent l’île principale. Les îles sous le vent sont d’anciennes îles volcaniques donc en relief mais elles sont entourées d’îlots (les motus) et d’une barrière de corail (cf article d’Emilio). Nous avons été accueillis avec des colliers de fleurs d’abord par Mario puis par Taupe, les hôtes de notre pension. Nous avons plongé tout de suite dans le bain parfumé des îles polynésiennes. Les fleurs odorantes sont nombreuses et l’île de Maupiti est grande productrice de la fleur de tiaré.

COLLIERS FLEURSTRAJETTRAJET2

 

La pension de Taupe et Mario est située sur un motu et non sur l’île principale. Ils nous ont conduit en bateau d’abord sur l’île principale où ils nous ont fait faire le tour dans leur pick-up. Elle est constituée d’un petit village à flanc de montagne qui compte 1500 habitants. Taupe nous a raconté qu’en 2007 le maire de l’île a soumis un référendum aux habitants pour savoir s’ils étaient d’accord ou non pour l’installation d’un hôtel 5 étoiles sur un des motus. Les habitants ont voté à 70% contre et l’hôtel n’a pas été construit. C’est pourquoi sur cette île on ne trouve que des pensions de famille. Elle est donc restée assez peu touristique. Taupe et Mario nous ont montré le marché, l’école, la caserne des pompiers où travaille Mario. Nous avons ensuite récupéré leurs 4 enfants et sommes partis tous ensemble en bateau vers le motu. On y accède en 10 minutes de bateau à travers le lagon. .

MOPITTI11

MOPITTI DRONE
« Notre motu »

Que dire du lagon ?? Difficile de trouver les adjectifs décrivant l’eau: tellement claire, tellement bleue, pas de déchets plastiques. Incroyablement beau !! Voyez plutôt les photos! On a pu voir passer plusieurs raies sous le bateau.

CASA TAUPÉ
Notre pension, les pieds dans l’eau !

 

VUE2-2

La pension de Taupe et Mario est très simple. Nous avions deux chambres et nous partagions la salle de bain et la cuisine avec le reste de la maisonnée. Nos hôtes étaient très sympathiques, la maison un peu bordélique et on a découvert deux cochons 🐖 qui se baladaient librement sur la plage. Je pense que nous avons rencontré les 2 cochons les plus heureux du monde. Ils sont devenus avec le temps des cochons domestiques, les enfants de nos hôtes s’y étant attachés. On les voyait se baigner dans l’eau cristalline, se prélasser sur la plage, manger les restes de nos repas ! Quelle vie !!

COCHONS3COCHONS

 

On s’est senti tout de suite très à l’aise dans leur maison simple. La première nuit a été un peu difficile du fait de la chaleur et des nombreux moustiques. Anna et Emilio se sont vite bien entendus avec les enfants de la maison.

KAYAK2

 

Le motu sur lequel nous étions étaient une fine bande de terre et nous avions accès à la mer de part et d’autre de la maison. Il y avait deux kayaks mis à notre disposition pour nous balader. Marco ayant acheté une canne à pêche 🎣 il est allé pêcher avec les enfants sur la bande de sable à l’extrémité du motu. Je les ai rejoint plus tard avec un des kayaks prêté par la pension. La balade sur le lagon était juste admirable. Nous avons passé la journée ainsi, balade en kayak sur le lagon, bains de mer, pêche, snorkeling. Nous avons pu revoir quelques raies passer sous nos kayaks. Le pied !!

MAUPITTI ARRIVÉE
« notre motu! »

PAULINEPECHEKAYAK

 

Durant notre séjour nous avons fait une randonnée qui permet d’accéder au sommet de l’île et d’avoir une vue fantastique. L’ascension se fait en 1h-1h30 et a été très difficile du fait de la chaleur. Heureusement que nous étions partis avec une bonne quantité d’eau. Près de l’arrivée, l’ascension était plus difficile et ressemblait un peu à de l’escalade, il y avait même des cordes pour nous aider. La vue d’en haut était… époustouflante !!! C’était follement beau !! Un moment très fort!!!

Une autre raison pour laquelle nous avons adoré cette randonnée c’est qu’il y avait pleins de manguiers. Nous nous sommes gavés de mangues pendant tout le chemin et nous sommes rentrés avec un sac plein !! Elles étaient sucrées, tellement bonnes.

VUE2

VUE

MOPITTI14MOPITTIMOPITTI5MOPITTI2

IMG_3803IMG_0563 2

Le 4ème jour, nous avons vu nos hôtes s’affairer, nettoyer, construire une cloison car de nouveaux pensionnaires allaient arriver le lendemain. Ils avaient reçu l’appel d’une famille qui souhaitait absolument venir dormir chez eux. Comme leurs trois chambres étaient déjà louées ils ont proposé à ces clients insistants de prendre leur propre chambre.

Le lendemain matin un couple de français (Alain et Marie Jo, des bretons de l’île Grande!!) est arrivé occuper la troisième chambre restante. Puis, un peu plus tard dans la matinée, nous étions sur la terrasse, les enfants se préparaient à aller se baigner et nous avons entendu le bateau des clients insistants arriver.  Tout à coup Anna a crié : « c’est les Rougier !! Maman, papa, les Rougier sont là !!! ».  Nos lecteurs assidus en ont déjà entendu parler! Ce sont nos amis du tour du monde qu’on a rencontré au Nepal puis revu au Vietnam puis en NZ et là en Polynésie !! Eux étaient sur Bora Bora pour une semaine et ils nous ont fait la surprise de débarquer dans notre pension de Maupiti. Mario et Taupe étaient dans la confidence et c’est pourquoi ils s’étaient mis en quatre pour pouvoir les accueillir. Pas une seconde je n’avais imaginé cela. Pourtant habituellement je suis plutôt prompte à découvrir les surprises. Mais là, vraiment, je ne m’y attendais pas du tout, Marco et les enfants non plus. Ils n’avaient pas trouvé d’avion qui fasse Bora bora-Maupiti (dans ce sens cela n’existe pas) mais ont démarché sur le port un pêcheur prêt à les accompagner et revenir les chercher le lendemain. Nicolas avait eu un peu de mal à trouver dans quelle pension nous étions sans éveiller nos soupçons mais sur Maupiti tout le monde se connaît et une famille française avec deux enfants ne passait pas inaperçue. Nous étions très heureux de les voir et du fait de la chaleur nous avons passé une bonne partie de l’après midi à tremper dans le lagon bleu. Les enfants ont joué aux pirates avec les kayaks … aaaaah elle est pas belle la vie !!!

COPAINS

 

Le soir nous avons diné tous ensemble et nous avons participé à la préparation de la journée du lendemain (samedi = journée du four tahitien chez Taupe et Mario) en apprenant à tisser des paniers avec des feuilles de palmiers. Un vrai savoir faire !!

La journée de samedi allait être chargée pour nos hôtes. Chaque semaine c’est Mario et Taupe qui, poursuivant la tradition familiale, font marcher le four tahitien. Le four tahitien est un procédé traditionnel de cuisson qu’on trouve sur d’autres îles polynésiennes. C’est le seul de Maupiti et il se trouve donc sur le motu à côté de la pension de Taupe et Mario ! Quelle chance! nous ne le savions pas en arrivant ici. C’est une sacrée organisation à laquelle nous avons pu prendre part du début à la fin. Mario s’était réveillé tôt (5h) pour chauffer les pierres du four qui est à même le sol. Nous avons été convié vers 7h30-8h à la fermeture du four. Nos paniers tressés en feuilles de palme étaient remplis de plats traditionnels ( bananes, porc, poulets .. cuisinés à la polynésienne) et ont été déposés sur les pierres chaudes. Ceux ci ont ensuite été recouverts d’autres feuilles de palmiers, puis de tissus et de sacs de sables pour assurer l’étanchéité et du coup la cuisson par les pierres chaudes. Une fois le four fermé nous avons pris tous ensemble un petit déjeuner face à la mer servi sur de grandes tables.

FOUR2
Fermeture du four tahitien

Je suis ensuite partie avec les enfants (Anna, Emilio et Pierre mais aussi tous les enfants de Taupe et Mario) faire une excursion sur le lagon. Nous sommes d’abord allés sur le spot des raies Manta et ce fut avec une joie immense que nous avons revu en snorkelling ces animaux majestueux !! Nous sommes ensuite allés en bordure du récif dans un endroit appelé jardin de corail où en effet on trouve de beaux coraux et surtout pleins de poissons multicolores. J’ai été impressionné par le nombre de bénitiers visibles sous l’eau malgré qu’ils soient très prisés des polynésiens. Pendant ce temps, Marco, persévérant était parti seul sur son kayak avec sa canne à pêche. Il a réussi à pêcher un poisson de récif ! Première prise qui l’a ravi !!

BATEAU4BATEAU5

 

Ensuite nous sommes tous rentrés sur le lieu de fête et à 12h30 le four a été ouvert et les festivités ont commencé. Taupe au micro nous a présenté les différents plats typiques: entre ceviche de poisson, porc, poulet, bénitiers, huru ( fruit de l’arbre à pain) nous avions des assiettes bien remplies. Mario était aux platines et chantait des chansons polynésiennes. Il y avait bien une cinquantaine de personnes. Presque toutes les pensions de l’île amènent leurs pensionnaires pour cette journée sur le motu. L’ambiance était festive et bon enfant. Après le repas Taupe et sa sœur assuraient l’organisation des activités comme l’épluchage de coco 🥥 ( Marco a été le plus rapide !!), l’ouverture de coco en tapant avec la main et le lancé de coco. Nous alternions entre activité et baignade dans le lagon si beau.

 

ANNACOPAIS

Vers 15h30 le bateau de nos amis est venu les chercher pour rentrer sur Bora Bora. Quel plaisir nous avons eu à partager ces moments avec eux !! La journée pour eux n’étaient pas fini car nous apprendrons par la suite qu’en route vers Bora le pêcheur avait mis une ligne à la traîne et qu’ils ont ramené sportivement un espadon de 70kg !!!!

COPAINS4

 

Après leur départ nous avons continué à papoter dans l’eau avec d’autres touristes. Ce fut une formidable journée de rencontres diverses et variées: entre l’adorable couple de retraités bretons ( originaires de l’île grande !!), Ariane ( fille d’une professeure réputée d’infectiologie parisienne) à Marian la mexicaine et son mari Mickael !!

Les bateaux sont progressivement repartis avec leurs pensionnaires vers l’île principale ou vers d’autres motus. Nous avons admiré sur la bande de sable du bout de l’île un magnifique coucher de soleil. Rentrés à la pension nos hôtes étaient épuisés .. la soirée fut calme, chacun s’imprégnant de tant de souvenirs.

Il y a des journées comme celle là dans le tour du monde qui sont vraiment fantastiques !!!

MOPITTI8MOPITTI10MOPITTI7

Dimanche 31 mars, notre dernier jour sur Maupiti. Nous avons pris le temps … de ne rien faire … À part préparer nos sacs à dos encore une fois. Nous avons passé du temps avec Mario et Taupe. Mario a rapporté deux gros thons rouges achetés à un pêcheur et s’est occupé à les débiter en filets sous l’œil attentif de Marco qui mangeait au passage les morceaux de thon crus laissés sur la carcasse. Nous avons observé trois petits requins venus juste au bord du rivage manger les restes des thons.

MARCO2THON

Toute la famille nous a accompagné à l’aéroport pour prendre notre vol pour Bora Bora où nous sommes arrivés à l’aéroport 15 minutes avant le décollage de l’avion… sans blague ! ici pas de stress, pas de problème .. c’était vraiment à la cool. Au final nous avons bien fait de ne pas arriver trop en avance car l’avion prévu a eu 2h30 de retard.

PANNEAU

AEROPORT
Aéroport minuscule de Maupiti

 

Nous sommes arrivés à Bora Bora vers 18h et après avoir pris la navette d’air Tahiti nous ramenant sur l’île, un taxi prévu par la pension est venu nous chercher. Nos hôtes nous ont accueilli avec les traditionnels colliers de fleurs. Nous avions un bungalow-maison pour nous seuls. L’endroit était beaucoup plus confortable que la pension de Maupiti, mais incomparable… Cela va être dur de faire mieux après ces incroyables moments vécus ..

BORA
Bora Bora

Heureusement nous nous étions donné rdv avec nos amis qui passaient sur Bora leur dernière nuit. Nos hôtes nous ont prêté 3 vélos que nous pouvions utiliser à notre guise. Il a juste fallu cinq minutes pour nous habituer au freinage par rétropédalage. Nous avons retrouvé nos amis à Vaitape, le village principal de l’île de Bora, sur la place principale où le soir s’installent des roulottes. Les roulottes ce sont des camions qui proposent une carte courte de plats faits sur place. Nous avons dîné d’un repas très diététique: Steak frites ( énorme portion!!) puis crêpes et gaufres en dessert… C’est avec un pincement au cœur que nous les avons quittés sachant qu’on ne se reverrait plus pendant le voyage; nos routes ne devraient plus se croiser.

Pour nos deux journées sur Bora nous prenions les vélos le matin pour aller au village faire quelques courses. Nous avons beaucoup apprécié acheter des fruits aux marchandes le long de la route. Les négociations étaient difficiles, presque impossibles mais on finissait toujours par avoir des fruits gratuits en rab ! Nous déjeunions dans notre bungalow et après une bonne sieste nous prenions les vélos pour aller au nord de l’île à la plage de Matira. La plage était belle et l’eau du lagon chaude. Nous n’avons pas retrouvé les belles couleurs du lagon de Maupiti.

BORA2BORA

Le reste du temps nous avons fait travailler les enfants, préparé la suite de notre voyage, rattrapé notre retard sur le visionnage des replays de Kho lanta et regardé les films du Seigneur des anneaux que nous avions enfin réussi à télécharger. Depuis la NZ nous avions promis aux enfants que nous les regarderions ensemble pour retrouver les beaux paysages traversés pendant notre road trip.

MOPITTI16

Après cette escale à Bora Bora direction l’archipel des Tuamotu!

6 commentaires

  1. Bonjour la petite famille!
    Merci pour ce bel article! Nous passerons aussi par le Polynésie lors de notre Tdm. J’avais déjà repéré Maupiti, voilà qui valide notre choix!
    Comment s’appelait votre pension? Combien avez vous payé?

    J’ai hâte de lire votre article sur les Tuamotu, nous les envisageons également!
    Combien de temps restez vous en Polynésie?

    Bonne continuation, et à bientôt!!

    Aimé par 1 personne

    • Hello! Merci pour ton message. Oui ! Allez à Maupiti c’était tellement beau.
      Nous étions chez :
      Taupe et Mario :
      Pension Taumatatea
      +689 87254138
      pensiontaumatatea@gmail.com
      Elle était avant sur Airbnb mais n’ayant jamais reçu les règlements pour l’instant ils avaient retiré leur annonce.
      Coût total 407€ pour les 5 nuits. Je crois que c’était pour une chambre triple mais au final nous en avons eu deux. Cela n’incluait pas les repas. Nous avions fait des courses avant de venir de Papeete sinon il y a un petit magasin sur l’île principale.
      Essayez d’être sur Maupiti un samedi et d’assister au four tahitien.
      Si tu veux les contacter envoie un mail plutôt que whatsapp.
      Au total nous sommes restés 23 jours en Polynésie.
      N’hésite pas si tu as d’autres questions !!
      Pauline

      J'aime

  2. Merci Les Paz Partout pour ce super récit et ces magnifiques images de la Polynésie 🏝 J’avais trouvé Bora Bora magnifique mais Maupiti semble encore plus belle 😀 J’attends la suite de vos aventures dans les Tuamotu avec impatiente 🤗 !!!
    Avec un peu de retard, un grand bravo 👏 bravo 👏 à Emilio pour son super article sur les volcans 👍👍😃😉

    Aimé par 1 personne

  3. Ohlala Anna est magnifique en petite Polynésienne! Le collier de fleurs lui sied parfaitement 😉!
    Avec cette super pension, je me dis presque qu’il faudrait aller en Polynésie en famille plutôt qu’en amoureux 😉 ou sinon 2 fois 😛!
    23 jours en Polynésie, quel rêve!!!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s