Roturoa et l’incroyable Tongariro Alpine Crossing !

Roturoa et l’incroyable Tongariro Alpine Crossing !

La suite de notre voyage sur l’île du nord nous a conduit vers une région volcanique. La région géothermique de Roturoa. Nous sommes arrivés sur le site de Wai O Tapu qui est un site dans lequel on se balade en suivant un sentier balisé entre des cratères, des lacs aux couleurs improbables, des sols fumants, de la boue qui fait des bulles .. un site incroyable. On se retrouve à cet endroit au chevauchement des plaques tectoniques pacifique et indo australienne. Cela sent l’œuf pourri dès l’arrivée sur le site qui est l’odeur du souffre. Nous sommes allés à kérosène Creek, un endroit où l’on peut se baigner dans des sources thermales chaudes. En effet c’était très sympa de pouvoir se baigner dans l’eau chaude. Par contre l’odeur sulfureuse devenait gênante au bout d’un temps.

ROTUROA
Wai o tapu
ROTUROA 5
Wai o tapu
ROTUROA 4
Wai o tapu
ROTUROA 2
Wai o tapu
ROTUROA 6
Wai o tapu
ROTUROA 7
Wai o tapu
IMG_2455
Wai o tapu : le bassin de champagne

Nous avons ensuite pris la route vers la ville de Taupo. Nous nous sommes arrêtés en chemin près des Huka Falls. Nous avons trouvé un terrain de camping plutôt banal mais situé à 50 m d’une jolie rivière dans laquelle on pouvait se baigner. Le must c’était qu’il y avait une liane et qu’on pouvait se jeter dans l’eau comme tarsan. La nuit a été fraîche mais dès le soleil levé les températures sont montées d’un coup !

ROTUROA 8

Nous avions profité d’un passage chez décathlon à Sydney pour acheter de nouvelles chaussures de marche à Emilio, les siennes étant devenus trop petites. Il en était hyper content. Malheureusement la veille une de ses chaussures avait été trempée et en arrivant sur le site de Wai O Tapu je l’avait mise à sécher sur le toit de la voiture pendant notre visite sur le site. Évidemment j’ai oublié de la récupérer et ce n’est que le soir que je m’en suis aperçue. Nous avons donc fait le lendemain tout le chemin inverse pour chercher la chaussure perdue … en vain. Après cette quête nous sommes donc allés acheter une nouvelle paire car nous avions prévu le lendemain l’ascension du Tongariro Alpine crossing, une randonnée mythique de Nouvelle Zélande! Après avoir refait un plein de courses nous sommes allés passer une partie de l’après midi auprès de la rivière avec la liane et nous nous sommes tous baignés et nous sommes repartis en route dans le but de nous rapprocher du lieu de départ de la randonnée. La route était splendide en passant le long du lac Taupo.

Le Tongariro Alpine Crossing : c’est une randonnée mythique en NZ de part sa longueur 19,4km mais aussi par la beauté des paysages traversés. Nous avons (à peine) hésité à y aller avec les enfant, mais après les marches népalaises nous les savions capables de longues marches. Ce que j’ai trouvé un peu compliqué dans cette randonnée c’est que le trajet ne fait pas une boucle donc il faut organiser le trajet en navette à l’arrivée ou au départ pour retrouver son véhicule. Nous avons trouvé un camping proche du lieu de randonnée ( merci aux 10 pieds) appelé Cross Road. C’est un camping qui coûte 20$ par véhicule et on peut choisir sa place dans un grand champs au milieu des chevaux. L’endroit était superbe. A notre arrivée il n’y avait que deux autres voitures. Le coucher du soleil était très beau et le ciel étoilé fut incroyable !! Un des plus beau de ma vie !! La propriétaire du champs est passée vers 20h pour récolter son dû. Sur le site il y avait un ruisseau avec de l’eau potable pour remplir nos gourdes et nous avons même fait une cueillette de mûres sauvages.

Pour la navette nous avons choisi l’organisation suivante : levé 6h, départ du camping à 7h ( c’est dur de se réveiller dans le froid glacial, prendre le petit dej, s’habiller et ranger notre installation.. l’inconvénient du campervan par rapport à un camping car ..); Marco m’a déposé avec les enfants à l’endroit du départ de la randonnée (7h30); il est reparti avec le van se garer sur le lieu d’arrivée de la randonnée puis il a pris une navette (celle de 8h15) que nous avions réservé à l’avance pour nous retrouver sur la ligne de départ. Avec toute cette organisation nous avons débuté le trek à 8h45. Nous aurions eu du mal à faire plus tôt .. cette organisation permettait de retrouver notre véhicule directement à l’arrivée et surtout de ne payer qu’un seul aller de navette pour une seule personne. Soit 25$.

ROTUROA 13ROTUROA 12

Dès que le soleil est apparu l’atmosphère s’est vite réchauffée et nous avons enlevé petit à petit nos couches. La randonnée commençait doucement sur un terrain en montée douce. La végétation était belle avec des buissons, de jolies fleurs violettes puis petit à petit il y avait de moins en moins de verdure et s’installait un paysage aride, lunaire. On observait sur toute cette première partie le volcan Ngauruhoe qui correspond à la montagne du destin dans laquelle Frodon doit aller détruire l’anneau. Je parle peut être chinois pour certains mais j’avais souvent en tête l’image de Frodon portant son fardeau et Golum le suivant en disant « mon précieux… »….

ROTUROA 16ROTUROA 14ROTUROA 15ROTUROA 17

L’ascension devient alors plus rude et plus raide jusqu’à un premier point de vue. Il y avait du monde sur le sentier de randonnée surtout du fait du temps magnifique, il n’y avait pas un nuage à l’horizon. Après cette première ascension on visualisait bien la suite du trek. Le cratère rouge n’est pas celui de la montagne du destin mais un autre sommet un peu plus loin. Pour accéder à cette deuxième ascension nous avons traversé une plaine aride, paysage lunaire rocailleux aux couleurs sombres. Arrivés au cratère rouge nous avions atteint le point culminant du trek.

ROTUROA 29ROTUROA 31

ROTUROA 34

La vue était splendide : d’un côté le volcan et le cratère rouge éventré (On aurait dit une ouverture vers le centre de la terre, ce qui est un peu le cas …) de l’autre côté on avait une vue dégagée jusqu’au lac Taupo. On découvrait aussi les lacs volcaniques aux couleurs étonnantes: jaunes, vertes, bleues . C’est magnifique, vraiment très très beau.

ROTUROA 25ROTUROA 24

Nous étions à 1800m d’altitude environ. Il y avait du vent et nous avons remis nos couches thermiques. D’un commun accord nous avons fait une pause pique nique en nous abritant du vent derrière un rocher.

ROTUROA 26

Puis nous avons attaqué la descente. Il faut vous dire qu’à ce moment là du trek nous n’avions même pas parcouru la moitié du parcours mais fait la partie la plus difficile. La descente après le cratère rouge était assez raide et glissante mais nous nous en sommes bien sorti. La vue de ce côté était vraiment admirable. Nous nous sommes beaucoup arrêtés pour prendre des photos. Nous marchions au dessus des lacs, la montagne fumait par endroits, on retrouvait par moment l’odeur d’œuf pourri témoignant du souffre. Tout cela nous rappelait que nous étions vraiment dans une zone volcanique active. On observait d’anciennes coulées de lave durcie qui n’avaient pas les mêmes couleurs selon la date de l’éruption.

ROTUROA 36

La descente sur l’autre flan de la montagne était aussi très belle même si nous réalisions qu’elle serait longue. Les enfants ont très bien marché. Ils étaient impressionnants de ténacité. La descente a été longue mais les paysages changeant. Les derniers kilomètres se font dans la forêt et c’était très dur. Marco était parti en tête avec Emilio qui courait presque sans aucune plainte. Anna et moi étions un peu à la traîne.. nous les avons comptés les derniers mètres. Nous étions heureux d’être arrivés mais épuisés. Marco a eu la gentillesse et la force de parcourir seul le dernier kilomètre jusqu’au parking et est venu nous chercher en voiture !!

ROTUROA 39ROTUROA 18

ROTUROA 23

Après cette intense journée de marche nous avons trouvé dans la ville la plus proche un camping payant pour avoir le luxe d’une douche chaude, on s’est fait un bon dîner que les enfants ont choisi : steak 🥩 avec des pommes de terre sautées. On a profité du camping payant pour faire une lessive. Le camping avait également une aire de jeux avec un trampoline et des balançoires. Je ne sais pas comment ils ont trouvé la force d’aller y sauter … comme s’ils avaient déjà oublié les kilomètres parcourus.. Nous nous étions vannés !

IMG_2646
le lendemain du trek …

Après un départ un peu tardif du camping nous avons pris la route vers Wellington. C’est la capitale de la NZ et cette ville est située à la pointe sud de l’île du nord. Nous avons trouvé en chemin dans une petite ville une « bakery » où nous avons acheté de délicieuses baguettes tradition comme chez nous … un délice ! Nous aurions pu encore trouver mille choses à faire sur l’île du nord mais l’île du sud, plus grande est réputée très belle. Nous avons donc réservé nos tickets pour prendre le ferry le lendemain matin. Arrivés dans l’après midi à Wellington nous ne savions pas trop quoi faire. Nous n’avions pas le temps de visiter le musée Te Papa. Nous sommes allés à la bibliothèque municipale de Wellington ( qui est d’ailleurs très moderne et très belle) dans le but d’utiliser la « free wifi » mais aussi de faire l’école. A peine installés (16h45) qu’on est venu nous voir pour nous dire que la bibliothèque fermerait dans 15 minutes … pas de bol .. nous pensions que ça fermait à 18h.. Heureusement nous avons trouvé une grande table extérieure juste devant la bibliothèque où nous avons pu nous installer et faire les devoirs. La wifi elle ne s’arrêtait pas à la fermeture du lieu. Dans Wellington il n’y avait pas de camping gratuit. Le seul qui n’était pas trop loin était déjà plein. Nous avions repéré un parking où nous avions le droit de dormir et qui avait l’avantage d’être situé à 5 minutes en voiture du lieu d’embarquement du ferry le lendemain matin. Il y avait déjà pas mal de véhicules garés mais il restait plein de place. L’endroit n’était pas déplaisant, face au port et au centre ville. Nous nous sommes longuement baladés le long de la promenade piétonne. La ville est en bord de mer mais aussi entourée de montagnes. Elle a l’air vraiment petite pour une capitale. De nombreux coureurs, cyclistes, skateurs .. passaient devant nous. C’est une ville dans laquelle on s’est senti bien, la vie doit y être agréable mais tellement au bout du monde.

ROTUROA 41
Wellington
ROTUROA 40
Wellington
ROTUROA 44
Wellington
ROTUROA 43
Musée Te Papa

ROTUROA 45

2 commentaires

  1. Bravo à tous les quatre pour cette magnifique randonnée du Tongariro Alpine Crossing !

    Au delà de la beauté minérale du lieu, Anna et Emilio m’impressionnent par leur capacité à traverser tout ces espaces comme si cela était tout naturel de se promener dans de tels paysages…

    J’aimerai bien savoir s’il leur reste encore un peu de place dans leurs têtes pour continuer à emmagasiner tant de belles choses ? J’attends avec impatience tous les récits qu’ils nous en feront à leur retour.

    Bises
    Palou

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s