Le grand Nord !! Ha Giang et sa boucle

Le grand Nord !! Ha Giang et sa boucle

Un départ musclé :

Pour notre dernière semaine au Vietnam nous avions décidé d’aller dans les montagnes du Nord. Nous voulions aller à Ha Giang d’où l’on pouvait faire une boucle à moto. Il semblait que cette région était très authentique, très belle et peu touristique. Depuis notre rencontre au Népal nous étions restés très en contact avec Stéphanie, Nicolas et Pierre. Quand ils ont su que nos amis ne venaient malheureusement pas nous rejoindre pour le nouvel an, ils ont eu l’idée folle de venir nous retrouver. Ils avaient envie d’un peu de fraîcheur. Eux étaient à Hô-Chi-Minh avec 40 degrés au compteur et ils ont sauté dans un avion pour faire un bout de route ensemble. Nous étions tous tellement content de les revoir que cela nous a fait oublier la morosité des jours précédents. Nous nous sommes retrouvés à la gare routière. Nous avions pris et payé nos billets de bus sur internet. Notre bus était prévu pour partir à 14h (heure écrite sur nos tickets) sauf qu’au guichet de la compagnie le prochain départ était marqué à 14h30. Cela commençait bien. Il n’y avait évidemment personne derrière le guichet pour nous renseigner (enfin si il y avait bien quelqu’un mais impossible de le réveiller…) et on nous a dit de revenir une heure avant le départ.

156df1af-f6b8-4f3b-86f0-61fae301f23d.jpg

Nous avons déjeuné au milieu de la gare routière d’un phô. N’ayant pas plus d’information une heure avant le départ nous sommes allés nous poster devant le quai prévu pour le bus qui tardait à arriver. Nous avions acheté nos tickets de bus sur un site qui semblait plutôt fiable. Le bus a fini par arriver. On s’est dit à ce moment-là qu’on avait eu tort de s’inquiéter. Nous avons mis nos sacs dans le coffre à bagages et avons présenté notre e-ticket au conducteur. Le conducteur s’est mis alors à nous agresser verbalement en vietnamien et a entrepris de sortir nos sacs du coffre. Il ne parlait pas anglais. Nous lui avons montré que les billets étaient payés mais il refusait sans chercher à comprendre ! Il nous criait dessus et semblait très mécontent. Nous sommes retournés au guichet de la compagnie où il n’y avait toujours personne ( nous y ferons trois aller-retours), à d’autres guichets les employés nous disaient que c’est bien notre bus et que c’était bon nous n’avions plus qu’à monter dedans. Nous leur avons expliqué que le chauffeur refusait mais ils ne semblaient pas avoir très envie de venir nous aider. Devant l’agressivité du chauffeur Marco a commencé à s’énerver en criant et s’est voulu menaçant envers le chauffeur surtout quand celui ci m’a poussé hors du bus.. il a manqué de le frapper … oulala ça commençait à partir en vrille… Nicolas a décidé de faire un sitting sur les marches de l’entrée du bus tant qu’on ne nous laissait pas entrer. Les gens autour nous regardaient à moitié amusés mais ne nous aidaient pas trop à raisonner le chauffeur. Puis sans trop savoir pourquoi, probablement suite à des échanges téléphoniques entre le chauffeur et des membres de la compagnie, celui ci nous a fait signe que l’on pouvait monter ! Tout cela avait bien duré 30 minutes. C’était assez stressant de voir le chauffeur, Marco d’abord puis Nicolas s’énerver. En entrant dans le bus comme si rien ne s’était passé le chauffeur était redevenu souriant. Incroyable! Nous étions quand même tous un peu tendus quand le bus est parti. Le stress a fini par redescendre. C’était un sleeping bus en journée c’est à dire que nous avions des couchettes individuelles en hauteur. La route allait être longue, heureusement que nous avions pleins de choses à nous raconter avec Stéphanie sur les semaines passées. C’était sans compter que juste en dessous de nous une pauvre dame a fait un énorme vomito dans l’allée…. elle s’est même faite engueuler par le chauffeur. Vous savez, le même qui nous avait hurlé dessus au départ !! Après nettoyage de l’allée lors d’une pause et comme elle continuait de vomir le chauffeur l’a envoyé à l’avant .. heureusement pour nous mais ce fut après une autre dame en dessous de Marco qui se mît à vomir…  Une fois que les sièges couchettes ont été remplis, des gens continuaient à entrer et s’installaient par terre dans les allées … sympa le trajet du 31 décembre !!!.

 

 

Nous sommes arrivés à Ha Giang à 21h45, le chauffeur nous a presque expulsé du bus. La ville était morte, déjà endormie… En arrivant à l’hotel qui était une auberge de jeunesse nous avons presque réveillé les propriétaires. Merde! C’était le 31 décembre quand même !! Heureusement l’hôtelière nous a proposé de nous faire à dîner car on ne trouverait rien d’ouvert à plusieurs kilomètres à la ronde. Les enfants étaient crevés et sont allés se coucher sans dîner et sans fêter la nouvelle année. Nous avons dîné de club sandwichs frites et on s’est ouvert une bouteille de vin rouge vietnamien… que nous finirons mais qui était degueu. Ça c’était du réveillon !! Je crois qu’on s’en souviendra!

 

On commence l’année en beauté et dans la bonne humeur !

Quand au réveil, le 1er janvier, il fait 10 degrés et que tu t’apprêtes à prendre une moto pour faire un road trip dans les montagnes avec des enfants sans être vraiment équipé là tu te demandes si cette idée n’était pas une folie .. Nous avons loué quatre motos semi automatiques et en route la troupe ! Nous nous sommes arrêtés quand même pour un achat collectif de gants, indispensables sinon nous n’aurions pas tenu dix minutes. Nous avions tous ressorti les polaires et les doudounes, nous étions tous bien emmitouflés et on se sentait presque dans l’hiver français.

hagiang5

 

Pour ce premier jour en moto il faisait froid mais il ne pleuvait pas. Le temps était nuageux. Dès le début les paysages étaient magnifiques. Nous avions un formidable sentiment de liberté sur nos motos. Au bout d’un peu plus d’une heure de route on s’est arrêté à un col, frigorifiés, et nous avons eu le bonheur de trouver une cahute qui faisait un magnifique chocolat chaud.

hagiang20hagiang24hagiang25

 

Malheureusement la vue n’était pas dégagée au col mais assez vite en descendant nous avons pu admirer le paysage et notamment les deux montagnes en formes de seins parfaits.

hagiang21

 

Puis nous avons continué notre route à travers les montagnes. Nous avons traversé des petits villages. La route était dure, des montées et des descentes sur une route mouillée et glissante.

 

hagiang22hagiang17hagiang33hagiang35hagiang32hagiang27

 

Nous sommes finalement bien arrivés à Yen Minh, ville choisie pour y passer la nuit. A l’entrée de la ville nous nous sommes arrêtés pour se concerter sur le chemin à prendre pour trouver une guesthouse et nous avons croisé un homme souriant qui nous a abordé d’emblée et proposé sa guesthouse. Les photos du lieu étaient belles donc nous avons décidé de le suivre. Nous avons découvert une charmante homestay toute en bois, avec un foyer pour faire du feu (Bong Bang Homestay). Il y avait des chambres privées mais aussi un grand dortoir sous le toit avec des grosses couettes qui avaient l’air bien chaudes. Nous avons choisi 7 matelas. Arriverons après nous deux canadiens et deux Australiens. On s’est retrouvé tous autour d’un bon feu à discuter. Entre la canadienne vivant en Alaska qui n’avait jamais vu la mer et l’australienne qui n’avait jamais vu la neige cela faisait un doux mélange de cultures. C’était très chaleureux et sympathique. Le canadien s’est mis à jouer de la guitare et à chanter.

 

hagiang39

 

Vers 19h les hôtes nous ont appelé pour le dîner. Ils avaient dressé par terre sur des nattes de nombreux plats variés: nems, bœuf aux oignons, omelette, tofu, épinards, riz… c’était très bon et très copieux. L’hôte, le charmant jeune homme qui nous avait racolé sur le bord de la route faisait l’animation. Il a sorti l’alcool local fait à base de maïs et nous a servi tous à boire. Il nous a appris à dire « santé !! » en vietnamien. Le dîner s’est terminé en grands éclats de rire. Après cela nous sommes tous retournés au coin du feu et notre cher hôte animateur nous a proposé de faire un karaoké. La petite fille du propriétaire était là et nous a chanté plusieurs chansons en vietnamien. S’en suivra quelques grands classiques de la chanson française que l’on ne chante que quand on a un peu trop bu ( genre les sardines…), Marco nous chantera plusieurs chansons mexicaines. On a même dansé et on s’est bien marré !! C’était un peu notre soirée du nouvel an un jour en retard. Nous serons seuls dans notre grand dortoir à nous endormir avec le son de la voix et de la guitare du canadien. Top! Nous n’avons pas eu froid de la nuit mais par contre on se souviendra des concours de coq 🐔 à qui chantera le premier et le plus fort. Sachant que le premier avait commencé sous nos fenêtres à 3h du mat !

 

hagiang42img_0129

 

Réveil frisquet le lendemain .. dur dur de sortir de dessous des couettes ! Mais nous en avions de la route à faire ! Nous sommes partis de cette guesthouse « coup de cœur » vers 9h30 en route pour Don Vang. Le temps était couvert, encore très nuageux malgré cela nous avons découvert encore de magnifiques paysages de montagnes. Nous avons visité un village HMong avec des maisons à l’architecture traditionnelle mais l’habitat était très précaire mais trônait dans le salon un énorme écran plat. Mon raisonnement d’occidentale se questionne sur les priorités quand à l’aménagement de la maison où l’écran plat passe avant d’avoir une cuisine ou une salle d’eau digne de ce nom.

Nous assisterons à un entraînement de deux coqs au combat. Leur morphologie est très différente des coqs réveil-matin, très maigres avec un cou très allongé.

 

 

Après la visite du village nous avons décidé de poursuivre notre route encore plus au nord juste à côté de la frontière chinoise au village de Lūng Cù. Il y a un petit mont en haut duquel flotte un énorme drapeau vietnamien. C’est là que nous avons décidé de nous arrêter déjeuner transis de froid et fatigués. Nicolas s’est alors rendu compte qu’il n’avait plus son porte monnaie dans lequel il avait une carte bleue et du cash. C’est peine perdue qu’il essayera de faire la route en sens inverse. Le porte monnaie étant probablement tombé au moment d’un achat dans un marché. Nous sommes arrivés à Dóng Vān où nous avons débuté notre recherche d’une guesthouse. Nous avions tellement froid à ce moment de la journée que nous cherchions l’impossible : des chambres avec chauffage et une sympathique salle commune intérieure avec un poêle. Nous finirons dans une ruelle face à un marché dans une guesthouse froide, sans chauffage et avec des matelas durs comme du béton. Seul le dîner préparé par la patronne nous réconfortera un peu.

 

hagiang43hagiang53hagiang7bishagiang61hagiang65hagiang68

 

3ème réveil dans le Nord et le temps était toujours aussi couvert malgré les prévisions météo … nous étions sous le brouillard et il faisait 8°. Winter is coming 😉. La journée s’annonçait un peu compliquée. Nous nous sommes équipés au marché avec des parkas en plastique pour Marco et Emilio, un masque pour Anna et sommes partis sur nos motos ( chaque jour nous rajoutions une couche). La route appelé Ma Pi Leng Pass est réputée très belle dans les montagnes et nous ne verrons … que du brouillard jusqu’à Mèo Vac…

 

hagiang62hagiang67hagiang63

 

Nous nous arrêtons frigorifiés dans un restaurant d’altitude boire thé et chocolat chaud au dessus d’un feu. La suite de la route sera heureusement plus dégagée avec de magnifiques vues sur les montagnes avec des rizières en terrasses. Nous traversons de très nombreux villages. Nous roulons dans un paysage très vivant : les villageois qui travaillent la terre, les femmes qui portent des charges impressionnantes sur leur dos (branchages, briques .. ). Nous voyons de nombreux enfants courir dans les rues, des sorties d’école. .. Ce trajet était très authentique. Je me suis gamellée encore une fois en scooter avec Anna ( cela sera ma dernière ..) Une chute par jour c’était ma moyenne. Sans blessure pour l’instant. Il faut dire que les routes étaient vraiment pourries par moment: nids de poule, gravillons, boue glissante, chaussée mouillée .. bref avec le froid, les meilleures conditions pour faire un road trip à moto. Mais nous en avons profité réellement ! Les enfants ne se plaignaient pas, de vrais aventuriers. On s’est demandé parfois si on allait pas trop loin. Ils étaient ravis d’avoir retrouvé Pierre et nous Stéphanie et Nicolas.

 

hagiang29hagiang31

 

Un choix s’imposait dans notre troisième journée de route. Nous pouvions continuer la boucle et enchaîner les kilomètres et aller dormir dans un 3ème village ou poursuivre un autre chemin qui nous ramènera à Yen Minh, ville où nous avions dormi le 1er jour de la boucle. Nous avions un tellement bon souvenir de cette soirée au Bông Bang Homestay que nous avons décidé d’y retourner. On s’y était senti tellement bien. Nos hôtes nous ont accueilli à bras ouverts. On a retrouvé nos places dans le grand dortoir et nous nous sommes installés pour passer la fin de la journée. Le homestay a fait quasiment le plein ce soir là et le grand dîner fut un peu moins sympathique que le premier soir mais toujours aussi bon.

 

hagiang74hagiang75

 

Durant toute la boucle à moto nous avons dîné dans les guesthouses. Plutôt que de ressortir dîner le soir l’hôte propose systématiquement le repas local de la maison. Nous avons à chaque fois beaucoup apprécié ce moment de partage.

Nous avons retrouvé avec plaisir la chaleur des grosses couettes du dortoir. Nous avons été de nouveau réveillés à 3h du matin par le chant du coq 🐔 et une fois que l’un avait commencé il a rameuté tous les coqs du village qui ont chanté à tue tête sous nos fenêtres toute la nuit. L’envie d’un coq au vin s’est faite très forte …

 

hagiang76hagiang78hagiang79

 

4ème réveil sur la boucle et miracle !! Il faisait beau. Après un petit déjeuner pris au soleil nous sommes partis heureux sur nos motos. La route a été très belle: montagnes, forêt de pins, rivières. Nous avons pu prendre une variante par rapport au premier jour pour rentrer à Ha Giang. Les habitants étaient toujours souriants, les enfants nous faisaient des coucous, les hommes travaillaient souvent en bord de route à réparer ou reconstruire et les femmes nous ont impressionné par leurs activités dans les champs, à porter des cargaisons impressionnantes sur leur dos et à vendre leurs produits sur le bord de la route: tomates, radis, fruits. Elles portent dans cette région de jolies tenues traditionnelles qui sont très colorées. Les jupes sont plissées avec des teintes très vives.

 

hagiang12hagiang13hagiang11hagiang14

 

Nous avons terminé la boucle en rentrant à Ha Giang dans notre hostel de départ.

Bilan : pas de casse, 3 chutes pour moi mais sans gravité et nous sommes tous très heureux de ce parcours en moto malgré le temps qui fut froid et nuageux. Les paysages étaient splendides et très authentiques. La route difficile et l’isolement du nord rendent ce trajet difficilement accessible au tourisme de masse. Nous n’y avons croisé aucune famille voyageuse. Nous avons été heureux de partager ces moments avec nos amis voyageurs et cela a certainement joué un rôle dans notre tolérance aux conditions climatiques.

Nous sommes ensuite rentrés en bus vers Hanoï tous ensemble le 5 janvier car nos amis reprenaient un vol le soir pour Ho chi Minh. Nous avons demandé à notre hôtel de nous réserver les tickets de bus pour ne pas avoir la même mésaventure qu’à l’aller. Nous avons eu un sleeping bus et nous ne nous sommes pas fait jeter nos sacs à l’extérieur cette fois-ci.

Pour notre dernière nuit au Vietnam et à Hanoï nous avions encore réservé un hôtel différent des trois autres fois. Nous avons dormi dans une auberge de jeunesse ayant une chambre pour 4. Nous avons encore découvert un nouveau quartier d’Hanoi très animé avec de nombreux bars et des rues rendues piétonnes du fait de la fin d’année. Nous sommes allés dîner d’un dernier Bun cha.

Au revoir le Vietnam et à nous l’Indonésie !! L’indonésie sera le dernier pays d’Asie visité avant de changer de continent.

3 commentaires

  1. Superbe récit !!! Vous nous tenez en haleine tout au long du chemin.
    Le froid, la pluie, la boue et les gadins … sans oublier les amis et les rencontres, que de belles récompenses au bout de la route.
    Vous allez d’autant plus goûter aux températures plus clémentes de l’Indonésie !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s