Titicaca

Début Juin 2019: Lac Titicaca

Le plus haut et grand lac navigable d’altitude du monde ! Ce lac se situe à cheval entre le Pérou et la Bolivie et est à environ 4000m d’altitude. Pour l’atteindre nous avons pris un bus de 4h pour arriver à la petite ville de Copacabana. Oui! Comme le nom de la fameuse plage au Brésil mais l’ambiance n’est pas vraiment la même. Les bus ne partaient pas de la gare routière mais d’un autre endroit de la ville près du cimetière. Heureusement que notre hôte Daniel a pu nous renseigner et nous appeler un taxi de confiance. A l’arrivée le bus était vide et nous avons acheté nos billets (20 bol =2,5€). Le bus s’est peu à peu rempli et est parti à moitié vide. En sortant de la ville il a fait un autre arrêt où tout un groupe est entré occupant le fond du bus, là où nous étions assis. Le chauffeur nous a proposé de changer de place et de prendre celles de devant face à la fenêtre panoramique. Ce sont des places que nous affectionnons particulièrement surtout pour les trajets de jour, cela permet de profiter à 100% de vues magnifiques et selon le type de conduite du chauffeur d’avoir parfois quelques sueurs froides.

Et là nous nous sommes retrouvés juste devant une famille française : Irini, Franck et Romane (14 ans) eux aussi en voyage autour du monde et en fin de voyage comme nous. Les 4 h de trajet ont donc filé à se raconter nos expériences respectives et le groupe du fond jouait de la guitare et chantait, c’était très sympa.

En arrivant au Lac Titicaca nous avons fait un stop pour passer sur la berge d’en face. Pour cela nous sommes tous sortis du bus pour prendre un petit bateau pendant que notre bus traversait sur une barge. Au passage on s’est acheté des petits poissons fris du lac à grignoter et des empanadas qui feront office de déjeuner.

1009

08
Même le bus prend le bateau !

07

Arrivés à Copacabana nous avons rapidement trouvé notre hôtel dans lequel nous bénéficions d’une belle chambre avec vue sur le lac. Pour nous dégourdir les jambes nous sommes allés nous balader dans la ville et grimper en haut d’un calvaire.

12
Copacabana
13
Copacabana

06

L’ascension n’était pas facile, nous n’avons pas compté les marches mais un vrai calvaire!! Le souffle, le souffle … , toujours aussi difficile de faire un effort à 4000m. Pourtant on a du en fabriquer des globules rouges depuis trois semaines qu’on était à plus de 3000m d’altitude!!

19
La montée au calvaire

171615

03
Vue d’en haut sur la lac Titicaca

02

20

04
Vue d’en haut sur Copacabana

Après nous avons retrouvé la famille de voyageurs rencontrée dans le bus pour aller dîner, eux même on retrouvé deux couples de jeunes voyageurs et ce fut de très chouettes moments d’échange au bout du monde.

50
Sur l’isla del sol avec Irini, Franck et Romane

Le lendemain nous avons quitté Copacabana direction l’isla del sol pour une traversée d’environ 1h30. À l’arrivée sur l’île nous attendait une montée un peu rude pour atteindre le logement réservé pour la nuit. Nous avions laissé les 3/4 de nos affaires à l’hotel de Copacabana pour ne pas être trop lourds et grand bien nous en a pris.

51
Isla del sol
35
Isla del sol
33
Isla del sol
34
Isla del sol
26
Isla del sol

Nous avons tous de suite été charmé par les sentiers longeant l’île, très fleuris, très proprets avec vue sur le lac. Notre petite auberge était extrêmement sympathique un peu à l’écart du village, comme quoi on peut avoir de belles surprises! (Refugio Ecologico Kalluchi sur booking, on avait pris le moins cher). Deux belles chambres avec vue sur le lac, un comedor avec une vue superbe! Calme, paisible, après le brouhaha de Sucre et La Paz c’était très agréable !

28272930

Nous avons fait une grande ballade faisant un bon tour de l’île côté Sud ( le Nord de l’île est encore fermé aux touristes). Vers 15h la plupart des touristes venus pour la journée sont repartis sur Copacabana et nous avions l’île presque pour nous seuls. Nous avons croisé beaucoup d’habitants de l’île, labourant les champs de patates ( grosse production de l’île), portant des sacs, conduisant moutons ou lamas sur les chemins accidentés de l’île. Jamais très souriants, parfois répondant à peine à nos salutations mais on peut se questionner sur le vécu de cette invasion de touristes ( nous étions heureusement en basse saison) chaque jour sur les chemins de leur île, apportant quand même une contribution financière non négligeable à l’économie locale.

524948464537383941424344362524

Malheureusement depuis la veille Marco n’était pas en grande forme, étant fébrile nous sommes rentrés nous reposer et faire de l’école à notre hôtel. Nous avons pu observer un magnifique coucher de soleil sur les montagnes et l’île de la Luna depuis le lit de notre chambre.

40
Vue de notre hôtel sur Isla de luna et les montagnes des Andes

Une fois la nuit tombée on s’est senti bien seul sur l’île. Pas une lumière dans le comedor de l’hôtel. Zut !! Nous pensions pouvoir y dîner. Notre auberge était excentrée du village, sur le bord sud de l’île battu par les vents. Nous sommes partis pour une demi heure de marche dans le noir et le froid. Heureusement un beau clair de lune ( pleine) nous a accompagné tout le chemin. Tous les restaurants croisés dans la journée étaient fermés ou éteints. Nous avons fini par frapper à la porte d’un restaurant éteint et une petite dame est sortie d’on ne sait où et nous a ouvert le restaurant et la cuisine rien que pour nous ! Une fois notre dîner avalé nous sommes rapidement rentrés par les chemins de terre Marco se sentait de moins en moins bien. La nuit fut rude, nous n’avons pas eu froid car nous avions chacun de nombreuses couvertures mais des averses de grêle nous ont réveillé à plusieurs reprises tellement cela faisait du bruit sur les toits. Marco a été fébrile toute la nuit.

47

Nous sommes rentrés le lendemain matin vers Copacabana en compagnie de la propriétaire de notre hôtel par un chemin bis sans touriste ( petit bateau puis véhicule et cela nous a fait gagner 30 minutes de bateau !). Marco allait un peu mieux.

6465

63
Les Boliviennes et leur petit chapeau juste posé sur le haut de la tête

Arrivés à Copacabana nous avions de nombreuses heures à perdre en attendant notre bus du soir. Nous sommes allés visiter l’immense cathédrale de la ville. Majestueuse, d’un blanc immaculé, elle est coiffée de plusieurs coupoles et ornée de faïences.

5761

Nous avons découvert une tradition locale : la bénédiction des voitures !! Cette cérémonie a lieu tous les jours mais surtout le week end et nous y étions un dimanche ! Il y avait en effet devant le parvis de la cathédrale des dizaines de voitures alignées. Toutes sont « endimanchées » de fleurs, couronnes… et une fois la messe terminée le prêtre vient prendre quelques minutes auprès de chaque famille et donc de chaque auto pour bénir le véhicule, réciter une prière. La bénédiction terminée la famille fait « péter » le bouchon d’une ou deux bouteilles de vin pétillant et en asperge le véhicule !!! Nous avons même assisté à une bénédiction au Coca Cola !! Irréel !!

62
Voitures prêtes à être bénies

5655

58
Le prêtre bénissant une voiture !

60

59
Voyez les cadavres de bouteilles sous la voiture

66

Allez bye bye Bolivia 🇧🇴 !! Nos gusto mucho tus paisajes increíbles, tus ciudades, tus tradiciones pero que difícil vivir en altitud !!

Y nos fuimos para Peru!

2 commentaires

  1. Bravo pour ce blog que j’ai découvert plutôt à la fin de votre périple ! Je rattrape peu à peu mon retard !
    C’est très amusant de voir des photos d’endroits déjà connus ou d’autres de lieux encore rêvés ! Vous me donnez des idées ! Profitez à fond de tous ses moments ! bizzzzz bizzzz Muriel C.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s