Flores: monter le Kelimutu !!

Pour arriver sur l’île de Flores nous avons pris un vol depuis la ville de Makassar au sud de la Sulawesi. Le vol fut très rapide avec la compagnie Wings… ne serait elle pas sur la liste noire des compagnies à ne pas prendre ??? Elle l’était mais ce n’est plus le cas… ouf cela n’explique donc pas pourquoi le vol était quasiment vide !!

 

Nous avons débarqué vers 7h30 sur l’île de Flores dans la ville de Maumere. Là, à peine nos bagages récupérés que nous étions alpagués par un chauffeur qui voulait nous proposer ses services. Cela a le don d’énerver Marco quand on se fait sauter dessus comme ça et il a parfois du mal à garder son calme. Le monsieur était très gentil et malgré sa douce agressivité initiale nous avons finalement fait affaire avec lui. Nous souhaitions aller à la ville de Moni qui est proche du volcan Kelimutu. Notre chauffeur nous a proposé de faire un stop au bord d’une plage avant d’y aller. On sentait un peu le traquenard mais nous avons découvert une magnifique plage de sable fin, propre avec une eau cristalline et des belles vagues : Koca Beach. On y accède par un chemin de terre en mauvais état qui longe une plantation de cacao. Les enfants se sont longuement baignés.

05

Nous avons déjeuné sur place dans le seul restaurant existant. Nous avions demandé le prix du poisson. Nous en avons demandé 3. La cuisinière nous a servi une assiette avec un poisson et 4 assiettes de riz. Nous lui avons expliqué que nous en voulions 3. Elle nous a apporté un deuxième poisson. Nous n’aurons jamais le 3ème même s’il est apparu sur la facture. Cela nous a agacé de devoir une nouvelle fois nous expliquer sur le prix. La cuisinière faisant semblant de comprendre en souriant. Nous sommes repartis un peu agacé par ces négociations continuelles jusqu’à Moni où notre chauffeur nous a laissé devant l’hôtel choisi.

Les journées se suivent et ne se ressemblent pas. Notre deuxième journée sur Flores a reboosté à 200% la bande de limaces que nous étions devenus. Moni est un petit village éparpillé le long de la route trans Flores. Nous nous sommes réveillés pour le troisième jour consécutif à 3h30 du mat… ça commençait à être très très dur.. il en fallait de la motivation et il fallait que la journée soit à la hauteur. Cette fois-ci cela n’était pas pour prendre un bus ou un avion mais pour monter en haut du kelimutu. Le Kelimutu est un volcan réputé pour ses 3 lacs de couleurs différentes que l’on peut admirer au sommet. Le meilleur moment pour l’admirer semblait être au lever du soleil. Le gérant de l’hôtel nous y a déposé en scooter (le sien et celui d’un ami). Nous étions donc à trois par scooter, les enfants devant le conducteur et les parents derrière et évidemment sans casque, à grimper jusqu’à l’entrée du parc du Kelimutu. Cela avait quelques chose d’irréel cette montée dans la nuit étoilée. Nous n’avions pas loué nous-même de scooter car nous souhaitions redescendre jusqu’au village à pied. Quelques voitures nous ont doublé dans la montée transportant les quelques touristes du village. Arrivés au parking il restait environ 25 minutes de montée jusqu’aux cratères. Cette montée se fit à la frontale dans le noir complet. Arrivés en haut, à part 4 indonésiens (malins!!) installés là avant les touristes pour proposer du café ou du thé chaud, nous étions une dizaine à profiter du lever du soleil et surtout voir apparaître les lacs dans les cratères.

C:DCIM100GOPROGOPR1389.GPRC:DCIM100GOPROGOPR1401.GPR

20

Les couleurs des deux grands lacs vont du bleu-gris à des teintes turquoise incroyables. Dans le troisième cratère sur l’arrière, plus petit, l’eau du lac y est beaucoup plus foncée. Il paraît que la couleur de l’eau des lacs a changé au fil des années. Ce sont des volcans en activité de niveau A mais n’ayant pas connu de grave éruption depuis plusieurs dizaines d’années. Ils restent en catégorie A car sous le lac il existe encore des émanations de gaz importantes. C’est l’évolution de la composition des sols en minéraux qui explique les couleurs changeantes de l’eau. C’était très très beau. On avait l’impression que le lac fumait. Nous avons profité de la vue pendant au moins deux heures, le spectacle changeant au fur et à mesure de l’évolution du soleil.

16

C:DCIM100GOPROGOPR1404.GPR
C:DCIM100GOPROGOPR1404.GPR

171921

Ensuite, nous avons entamé la descente. J’avais lu que plutôt que de redescendre en voiture ou en moto nous pouvions couper la route à pied par la campagne et rentrer ainsi au village. Cette randonnée durant environ 3h était tout à fait faisable pour nous. Nous avons facilement trouvé le chemin à travers la dense végétation et très vite nous avons été enchanté. Nous avons traversé des zones de plantations de café, des bananiers, du cacao. C’était très chouette. Nous sommes même tombés sur des anciennes plantations de fraisiers (qui avaient l’air à l’abandon). Nous nous sommes régalés des quelques fraises trouvées en pensant faire une bonne action car elles étaient en train d’être dévorés par les limaces. 😋

A mi chemin se trouve le village de Pemo. C’est un tout petit village mais dans lequel nous avons croisé beaucoup d’habitants cherchant à chaque fois à discuter avec nous. Les villageois étaient très souriants et gentils.

Nous sommes passés devant une école et avons commencé à discuter avec les professeurs qui étaient devant. Ils nous ont très vite proposé d’entrer, de voir les classes. Le fait de voir des enfants facilite souvent beaucoup les rapports avec la population. Nous sommes entrés dans une classe correspondant au niveau de Anna, Cm1. Les enfants étaient tous très souriants. Ils nous ont chanté plusieurs chansons en Indonésien mais aussi en anglais. C’était très sympa. Ils ont demandé à Anna de chanter. C’est là que tout à coup nos enfants deviennent timides .. c’est presque énervant. J’ai chanté avec Anna une chanson française. C’était très enrichissant pour les enfants. La classe, que nous avons visité, était une pièce avec des tables et des chaises sans aucune autre décoration: ni affiche, tableau ou bibliothèque.. Nous avons beaucoup remercié les professeurs et comme pour chaque rencontre nous avons fait une photo souvenir.

2426

 

Nous avons continué notre chemin à travers le village et au détour d’un virage, nous avons été interpellé par un jeune homme nous proposant de nous arrêter pour gouter son café. Nous sommes tombés sur trois jeunes personnes très sympathiques. Ils étaient en train de construire une homestay, deux frères et une sœur très souriants. Nous avions probablement rencontré leur mère le matin même car elle vend aux touristes du café en haut du Kelimutu. Ils nous ont servi du café et du thé. Pendant que nous attendions ils nous ont apporté un plat de frites d’une sorte de racine. C’était peut être dû à la faim qui commençait à s’installer mais nous avons trouvé ce plat exceptionnel. Nous nous sommes tous régalés.

Cela tombait bien car il s’était mis à pleuvoir. Ils nous ont parlé de leur projet d’ouvrir une homestay simple pour accueillir les touristes passant par là. Ils étaient vraiment sympas. Il y avait pleins d’avocatiers sur leur terrain et nous ont proposé d’en acheter ( 0,13€ l’avocat !! Quand on connaît le prix chez nous … ). On en a évidemment pris imaginant la salade d’avocats qu’on allait se faire !!!

Nous avons passé avec eux un super moment, alors, si vous passez par Pemo n’hésitez pas à vous arrêter; même juste pour boire un café. Il est très bon. ( Markus’ House à la sortie du village de Pemo).

282729

Après cette pause bien nécessaire pour recharger nos batteries. Il nous restait deux heures de marche jusqu’à Moni. Nous avons donc continué notre chemin à travers la campagne. Après une heure nous avons croisé un gros camion, nous nous sommes écartés pour le laisser passer mais il s’est arrêté, a envoyé son fils dans la benne à l’arrière avec Marco et m’a fait monter à l’avant avec les enfants. Pourtant, nous n’avions même pas le pouce levé ! C’était rigolo et tellement inattendu en plus les enfants commençaient à fatiguer. Nous sommes rentrés à notre guesthouse où notre hôte nous avait préparé des crêpes 🥞 !

 

Ce fut une bonne journée bien remplie quand on pense qu’on s’était réveillé à 3h30 !! Que de sourires, de rencontres et quelle gentillesse de la part de tous ces indonésiens rencontrés sur notre chemin!!

3 commentaires

  1. Fabuleuses vos photos de la plage et du volcan.
    Pour ceux qui ont joué à RIVEN, la suite de Myst, c’est le même univers époustouflant dans lequel on navigue en silence.
    Il manque juste ces sortes de pélicans qui plongent, effarouchés, au moindre bruit, quand on descend vers la plage.
    Je fais l’ancien, jeu mythique datant de 1997, mais que c’était beau et fascinant, mais que c’est beau et réjouissant de vous savoir profitant d’une telle magie.

    Aimé par 1 personne

  2. Nous sommes sur vos traces au Vietnam. Après avoir visité la famille de Nghiep dans le delta du Mékong avec les filles, nous venons de passer 1 semaine à Hoi An et Hue (nous n’avons pas rencontré M Lac…). Retour prévu demain pour le froid parisien… On vous souhaite de continuer de belles aventures pour les 6 mois à venir.Bises de la famille TA

    Aimé par 1 personne

    • Oooh génial !! J’espère que les filles ont apprécié le Vietnam. Nous avions beaucoup aimé la diversité des paysages traversés et la cuisine !! Le pays d’Asie où nous avons le mieux mangé !! Bon courage pour la reprise. Besos de nous 4.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s