Moorea

Pour finir notre séjour en Polynésie il nous restait une île à découvrir, la plus proche de Tahiti, l’île de Moorea. C’est la seule où l’on peut accéder en ferry avec des liaisons régulières plusieurs fois par jour. Notre avion en provenance de Fakarava est arrivé en fin de journée à Papeete ce qui ne nous laissait pas assez de temps pour partir directement à Moorea.

En décembre nous avions rencontré à Hanoï Jonathan, Elodie et leur filles, une autre famille de tourdumondistes. Ils nous avaient donné le contact de Christelle, une française venue s’installer depuis plusieurs années en Polynésie. Christelle avait une amie, Christine, qui louait une super maison en bord de plage à Moorea. Grâce à ce contact nous avons pu réserver cette maison pour notre séjour sur l’île. Christelle et son mari Carl sont très gentiment venus nous chercher à l’aéroport pour nous accompagner dans notre location Airbnb. Ils ont été adorables. Nous ne les connaissions pas et ils se sont montrés très très accueillants ! Après avoir déposés nos affaires dans notre logement nous sommes sortis avec eux boire un verre. Ils nous ont emmené dans un superbe hôtel de Papeete avec une gigantesque piscine et vue face au lagon. Nous sommes arrivés juste après le coucher du soleil. Le lendemain Carl nous a déposé à l’embarcadère pour Moorea. Ils ont vraiment été adorables!!!

morea
Dur dur … le trajet en ferry

Après une rapide traversée nous avons retrouvé Christine qui nous a accompagné dans sa maison. Sa maison est située sur la côte ouest de Moorea et la terrasse donne directement sur la plage et la mer. C’est une maison polynésienne typique, ouverte sur la terrasse et l’extérieur. Il y avait à disposition un pédalo que les enfants ont beaucoup utilisé, un kayak dont marco s’est servi pour aller pêcher et des transats pour bronzer. Nous avions une vue directe sur d’incroyables couchers de soleil ! Nous pouvions même prendre les repas et l’apéro les pieds dans l’eau. Voilà, on vous laisse imaginer les 4 jours passés ici. On s’endormait avec le bruit des vagues frappant la barrière de corail située un peu plus loin.

morea6
La maison de Christine

morea13morea2morea1

Nous avons quand même fait plusieurs sorties sur l’île. Nous sommes allés jusqu’à la pointe nord près de l’hôtel des tipaniers. Il y a une très belle plage où l’on peut louer des kayaks. C’est ce que nous avons fait pour éviter de payer pour la coûteuse sortie touristique qui consistait à faire la même chose mais en groupe. Nous sommes d’abord allés jusqu’à un des motus situé en face de la plage. Il faut traverser la passe en kayak et cela n’était pas facile du fait du courant. Nous nous sommes échoués sur une plage et avons fait du snorkelling. Après, toujours en kayak, nous sommes allés à un endroit où viennent les raies pastenagues pour se faire nourrir et caresser par les touristes. En plus des raies on trouve sur place de nombreux requins pointe noire. Une fois nos kayaks accrochés à une bouée nous avons sauté dans l’eau avec nos masques et avons pu nager au milieu des raies. Nous ne les avons pas caressé car nous n’avions pas apporté de poisson pour les nourrir. De nombreux requins nous tournaient autour ce qui était assez fascinant! Par contre nous étions entourés de nombreux bateaux comptant des dizaines et dizaines de touristes se retrouvant tous ensemble dans l’eau au milieu des raies et des requins. C’était un peu too much .. Nous avons appris après coup qu’en fait un énorme ferry était arrivé le matin même dans la baie de Cook et repartait le soir cela expliquait le grand nombre d’américains sur l’île et la surpopulation dans l’eau avec les requins. L’endroit était quand même très beau mais un peu trop touristique à notre goût .. c’est qu’on devient exigeant… Pour venir jusqu’à cette plage nous avions expérimenté le stop. Le matin la première voiture croisée s’était arrêtée et il faut croire que nous avons eu de la chance. Pour le retour ce fut plus compliqué et nous avons vite laissé tomber trouvant un loueur de voiture sur notre chemin. Nous avions besoin d’une voiture pour le lendemain. Nous avions prévu d’aller randonner dans le centre de l’île.

Le tatouage en Polynésie est un vrai art. Il est rare de croiser un polynésien sans tatouage. Chaque tatouage est personnalisé et raconte une histoire personnelle. Après un arrêt chez un tatoueur polynésien, recommandé pour Marco, chez qui un nouveau tatouage le titillait fortement.. nous sommes rentrés profiter de notre belle maison.

morea14morea3morea4morea5morea12

Pour notre troisième jour sur l’île nous sommes partis tôt en voiture. Nous sommes allés au belvédère. C’est un point de vue au centre de l’île d’où l’on peut voir les deux baies : la baie d’Opunohu et la baie de Cook. Nous y avons garé la voiture et avons pris le chemin de randonnée appelé les 3 pinus. C’est une randonnée dans la forêt qui dure environ 2h AR et qui permet d’arriver à un joli point de vue sur le mont Rotui et les deux baies. On peut également voir la montagne percée qui était malheureusement sous les nuages. Nous étions content d’avoir fait la randonnée au petit matin car nous avons beaucoup sué du fait de la chaleur humide ambiante. Nous avons poursuivi notre tour de l’île en passant au milieu des plantations d’ananas et puis il s’est mis à pleuvoir et nous sommes tranquillement rentrés à la maison. La suite de notre séjour a été détente .. pédalo … kayak… dodo… films, éclaircies et averses sont venues ponctuer les journées.

RINGA3
Mont Rotui et la baie d’Opunohu

morea11

Nous avons pu profiter avec joie de la maison jusqu’au moment du départ dans l’après midi du dernier jour. Nous avons pris le dernier bateau pour Papeete, le mari de Christine nous a déposé au débarcadère.

morea7
Apéro les pieds dans l’eau

morea8morea9

morea10
Des couchers de soleil incroyables !!!

A l’arrivée à Papeete nous avons eu la surprise de retrouver Christelle et Carl qui sont venus nous chercher au débarcadère. Ils étaient accompagnés d’un ami arrivé un peu plus tôt de métropole. Nous sommes allés tous ensemble boire un verre à la terrasse de l’hôtel intercontinental. Leur gentillesse restera gravée dans nos têtes. Après un stop devant une roulotte pour acheter notre dîner ils nous ont déposé à l’aéroport. Une rencontre exceptionnelle !!

Ensuite a débuté notre attente interminable à l’aéroport. Notre destination suivante était l’île de Pâques, petite île perdue au milieu de l’océan pacifique. Le vol reliant Papeete à Rapanui partait à 4h du matin !! Comprenez nous! Nous n’avions aucun intérêt à payer une nuit d’hôtel dans ce cas pour être à l’aéroport à 2h du matin. Nous avons donc attendu de 21h à 4h à l’aéroport de Papeete. Nous n’étions pas les seuls dans ce cas. Nous avons retrouvé un couple de français déjà croisé dans les îles. Seule Anna a réussi à dormir une heure ou deux allongée sur une banquette métallique.

Ainsi se terminent nos aventures en Polynésie française. Marco craignait cette destination « plage » de peur de s’embêter; moi, mes attentes étaient grandes tellement j’en avais rêvé. Nous avons adoré !! La gentillesse des polynésiens, le lagon incroyable de Maupiti, les parties de pêche, les plongées, notamment avec les requins à Fakarava, l’accueil de Christelle et Carl.. encore des souvenirs gravés à jamais dans nos têtes. Décidément encore une destination où nous aimerions revenir !!

2 commentaires

  1.  » … encore des souvenirs gravés à jamais dans nos têtes. » !!!
    Mais où trouvez-vous de la place pour mettre tout cela !
    Moi, j’en ai plein les yeux et ça déborde …

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s