Bajawa : villages traditionnels et sources chaudes

Bajawa: villages traditionnels et sources chaudes

Après la découverte du Kelimutu nous avons continué toujours plus à l’Ouest pour poursuivre notre traversée de l’île de Flores. Notre deuxième destination prévue était la ville de Bajawa. Nous avons trouvé rapidement un petit bus dans lequel nous avons eu les places tout au fond et c’était parti pour une route cahotique d’environ 5-6h. La route était très belle!! Nous avons traversé des paysages incroyables, des montagnes verdoyantes, des reliefs volcaniques, nous avons également longé la mer sur plusieurs kilomètres de plages désertes aux eaux turquoises. Le seul problème c’est que la route tournicotait pas mal et que nous n’étions pas très en forme. Malheureusement Emilio a rendu à la nature le contenu de son estomac mais ce qui lui a permis d’aller beaucoup mieux après. Pour ma part le comprimé pris avant le départ m’a permis de tenir. Par contre il y avait une pauvre dame dans le bus qui a passé son temps à vomir… elle nous faisait beaucoup de peine.

Nous avions choisi l’hôtel Happy happy de Bajawa tenu par un couple d’allemand. Nous étions quasiment les seuls et avons eu une grande chambre très propre. Le reste de la journée est passé rapidement à organiser la journée suivante. Nous avons loué deux scooters pour visiter les villages alentours et aller nous baigner dans des sources chaudes.

03

Nous avons visité le village de Bena. C’est un village traditionnel encore habité par quelques familles. Nous avons été accompagné dan le village par un guide sympathique qui parlait français. Les habitations étaient simples avec un grand toit de chaume caractéristique. Le village est situé en contrebas du volcan Inerie, un magnifique volcan au cône parfait. Les paysages étaient encore une fois très beaux. La ville de Bajawa est dans les terres mais il suffit de s’éloigner de quelques kilomètres pour apercevoir la mer. L’île de Flores est longue mais peu large.

11022101

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après la visite du village nous avons continué notre chemin vers les sources chaudes. Elles se situent un peu en contrebas du village de Bena. Au moment d’arriver une énorme averse nous a obligé à nous abriter sous l’auvent d’une petite boutique. Comme la pluie ne s’arrêtait pas nous nous y sommes installés. A l’arrière il y avait quelques tables avec des chaises et nous avons déjeuné de « Pop Mie », les soupes de noodles déshydratées indonésiennes. Même si cela n’est pas le meilleur repas dégusté nous avons adoré ce petit moment inattendu.

Malgré la pluie qui continuait à tomber nous sommes descendus vers les sources chaudes. Nous avons découvert un merveilleux endroit. Au même niveau se rejoignent un ruisseau d’eau très fraîche et un ruisseau d’eau très chaude, eau provenant d’une source volcanique souterraine. C’était très étonnant car les deux ruisseaux se mélangent pour donner une température parfaite pour se détendre. Ce n’était pas de l’eau stagnante mais un ruisseau avec un bon débit et de la place pour s’y baigner. On y est entré comme quand on rentre dans un bon bain chaud. Quand on avait trop chaud il suffisait de se décaler un peu vers la source froide. Nous y étions quasiment tout seuls et les enfants ont ADORÉ !!! Et les parents aussi !

Le lendemain, une fois les sacs bouclés, nous sommes partis en direction de la station de bus bien décidés de ne pas se faire tenter par une voiture privée. Nous avons pris un bemo (combi local) où nous étions serrés comme des sardines avec des locaux qui s’amusaient de nous voir avec des enfants. Puis à l’arrivée à la station de bus nous n’étions pas sortis que nos sacs étaient déjà partis et mis sur le toit d’une voiture privée qui partait en direction de Ruteng, notre prochaine destination. Nous avons râlé, dit que nous voulions prendre le bus, ce à quoi on nous a dit que le bus ne passait qu’à 7h du matin. Au final ils nous ont fait un bon prix et nous sommes partis dans la voiture partagée vers Ruteng. Ici il y a beaucoup de véhicules qui font les navettes entres les villes. Les voitures ont un aménagement intérieur surprenant avec deux banquettes arrières dont une qui est installée à la place du coffre. Du coup les sacs à dos vont sur le toit. Je crois que ce fut le plus terrible trajet de bus pour Anna. Nous étions avec Emilio et Marco sur la banquette la plus au fond, à 3 sur 2 sièges, et Anna était sur la banquette de devant avec deux monsieurs. Nous l’avons installé côté fenêtre mais elle a passé tout le trajet ratatiné sur la portière car ces charmants monsieurs ne pouvaient pas s’asseoir autrement que les jambes très écartées .. elle a survécue mais ce fut difficile.

Ruteng n’a été qu’une ville étape où nous ne sommes restés qu’une nuit ce qui nous permettait de couper le trajet avant d’arriver à Labuan Bajo la ville en bord de mer la plus à l’ouest. Ce soir là nous avons dormi… dans un couvent ! Le couvent de Santa Maria Berdukacita. C’est un des hébergements qui était fortement recommandé pour sa qualité. En effet nous avons eu une belle chambre propre, un accueil souriant par une sœur et nous avons pu faire travailler les enfants au calme. Il y avait même de la wifi !! Contrairement à ce qui était écrit sur les guides ! Par contre il fallait être rentré avant 21h, heure de fermeture des portes et se lever avant 7h30 pour avoir un petit-déjeuner. Mais ce n’étaient pas vraiment des contraintes pour nous.

Nous avons été réveillés par les chants des religieuses. C’était doux et reposant à la fois. Après un petit déjeuner nous sommes partis direction Labuan Bajo dernière étape de cette île.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s