Vallée sacrée des Incas

La vallée sacrée des Incas englobe plusieurs hauts lieux situés autour de la capitale Cusco. Pour la visiter nous avons choisi d’acheter un pass partiel qui permettait de voir 4 sites de la vallée sacrée. L’inconvénient est qu’une fois le billet acheté nous avions 48h pour voir les différents sites. Plutôt que de passer par un tour opérateur qui organise la visite des 4 sites en une journée nous avons fait le choix de faire les visites en deux jours consécutifs.

Pisac:

Nous avons consacré le premier jour au site de Pisac. Ce site est situé à environ 35km au nord de Cusco. Nous avons pris un colectivo dans le centre ville qui pour 4 soles nous a amené jusqu’à la ville de Pisac. De là nous avons pris un taxi qui pour 25 soles nous a déposé en haut du parking d’entrée du site. Nous sommes arrivés en fin de matinée vers 11h30 l’heure où les nombreux tours guidés étaient en train de repartir.

07

Le site est admirable et nous a beaucoup plu. Il se situe en altitude face aux montagnes à 3400m environ. Il est caractérisé par ses terrasses régulières le long de la montagne.

DCIM101GOPROGOPR4064.JPG
Site archéologique de Pisac

06080511

On traverse les ruines d’un premier ensemble puis on arrive à un deuxième village relié à l’autre par les terrasses. A l’arrière de ce deuxième village à flanc de montagne on peut observer sur le flanc d’en face des trous dans la roche qui correspondent aux lieux où les incas enterraient leurs morts. Ces terrasses avaient une vocation agricole à l’époque. C’était très beau. Le site se vidait petit à petit de ses touristes et nous avons poursuivi notre balade nous éloignant encore du parking. Le sentier montait jusqu’à un incroyable point de vue où nous avons fait notre pause déjeuner. Nous avions acheté le matin même au marché de rue des petits pains, un gros avocat et un fromage frais. On s’est fait de petits sandwichs délicieux. Nous avons partagé nos restes avec trois voyageurs croisés en haut du site : Chloé une française et deux argentins. C’était une pause très sympathique et joyeuse !

10DCIM101GOPROGOPR4074.JPG

Nous avons ensuite poursuivi notre route vers les ruines vers l’Intiwatana. C’était un centre cérémoniel où l’on trouve les restes d’un temple dédié au soleil avec un calendrier solaire à même la roche mais détruit en grande partie par les conquistadors et le temple de la lune. Nous étions les seuls de ce côté du site non visité par les groupes. Pour y accéder il faut passer par un petit tunnel dans la roche et le chemin est abrupte. Nous avons ensuite poursuivi notre descente en traversant d’autres vestiges de villages, toujours les terrasses en pierre très régulières. Le chemin descend de l’autre côté de la colline en rejoignant le village de Pisac. Nous avons littéralement adoré cette longue balade à travers le site. Nous avons vraiment pris notre temps dans le site nous étions en bas vers 16h. Le village de Pisac est charmant, avec un grand marché d’artisanat. Cela vaudrait le coup d’y dormir une nuit. Nous sommes rentrés en colectivo vers Cusco, ravis et épuisés de cette journée bien remplie.

DCIM101GOPROGOPR4095.JPG
Intiwatana

DCIM101GOPROGOPR4107.JPG

 

Ollantaytambo :

Pour le 2ème jour dans la vallée sacrée direction Ollantaytambo. Encore une fois nous avions fait le choix d’être autonome et de ne pas passer par un tour. Nous sommes partis en colectivo direction Ollantaytambo. Il y avait au moins 1h30 de route et nous étions vers 12h sur le site. C’est une ancienne forteresse inca que l’on aperçoit de loin.

1314

16
Vue depuis le site

Cette forteresse servait de rempart de protection d’une route allant vers le Machu Picchu. Elle fut le siège de combats acharnés entre Incas et Espagnols. Le site est au milieu des montagnes, admirable. On grimpe au dessus des terrasses par un escalier bien raide. La vue est superbe.

30DCIM101GOPROGOPR4118.JPGDCIM101GOPROGOPR4121.JPG2627

Nous avons observé avec beaucoup d’attention l’architecture incas. D’énormes blocs de pierre sont assemblés les uns aux autres avec une justesse avec une continuité admirable. C’était beau. Nous avons encore une fois pris le temps sur le site surtout pour admirer l’endroit.

17
Magnifique assemblage des pierres

1922

5556

DCIM101GOPROG0074155.JPG3637

Emilio se posait beaucoup de question sur le mode de défense des incas et comment finalement les espagnols avaient réussi à les vaincre. Nous avons déjeuné de petits sandwichs comme la veille nous avions acheté tous les ingrédients sur le marché.

18

24
Le marché d’artisanat vu d’en haut

2320DCIM101GOPROGOPR4115.JPG32

 

Moray :

Comme nous avions un programme plutôt chargé pour la journée nous sommes repartis en quête d’une voiture pour le site de Moray. C’était plus compliqué pour y aller mais nous avons pris successivement deux collectivos qui nous ont emmené au village de Mara et de là non sans mal nous avons trouvé un taxi qui a bien voulu nous conduire sur les deux sites que nous voulions visiter (pour 40 soles). Le site de Moray est un ancien centre de recherche agricole inca. Le site se présente comme un amphithéâtre principal et de deux secondaires, plus petits. Ils sont constitués de plusieurs terrasses disposées en centres concentriques. La position des terrasses crée toute une série de microclimats. Moray aurait servi à prévoir les rendements agricoles dans l’empire inca. Le site est très beau et surtout situé face à la montagne ! Admirable !

3839C:DCIM101GOPROGOPR4232.GPR42416263

Salines de Maras:

Pour terminer la journée nous sommes allés voir les Salines de Maras. C’est un site très étonnant. Encore une fois, en pleine montagne, on y trouve un ensemble de bassins de sel. Les salines de Maras se seraient formées il y a plus de 2000 ans. Ces formations restent un mystère. L’explication géologique donnée par notre chauffeur est la suivante : il y aurait dans la roche des couches de sel naturellement présentes, lesquelles seraient traversées par l’eau des nappes souterraines.

4450465254

Le chauffeur de taxi avait lui même sa parcelle de sel. Ensuite il nous a déposé sur la route directe vers Cusco nous conseillant d’arrêter le premier colectivo. A peine sortis du taxi qu’un colectivo est passé et nous a embarqué !

Comme quoi il est possible d’organiser soi même son trajet dans la vallée sacrée et surtout si vous avez le temps. Les sites paraissent assez loin de Cusco mais il y a toujours un colectivo pour vous conduire à la ville la plus proche. Les sites n’étant pas au niveau des villages il faut parfois négocier un taxi pour vous y emmener mais les péruviens ont l’habitude et pourront vous renseigner. Nous sommes contents d’avoir fait ce circuit de cette façon cela nous laissait le temps de traîner si nous nous plaisions dans un endroit. N’hésitez pas non plus à dormir directement dans les villes de la vallée sacrée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s