Des Bouddhas de Monywa à Bagan en bécane

Des Bouddhas de Monywa à Bagan en bécane :

Après trois jours intenses de visites nous avons quitté Mandalay vers le Sud pour dormir dans la ville de Monywa. La matinée fut consacrée à Bouddha. Nous avons vu des centaines de milliers de Bouddhas de toutes les tailles et dans toutes les positions. Du gigantesque Bouddha debout du site de Bobitahtaung ( de 100m de haut!) aux 500000 mini Bouddhas de la pagode Thanboddhay. Nous avons même vu une forêt de Bouddhas. A la fin de la matinée nous étions saturés … une overdose de Bouddhas…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

L’après-midi nous nous sommes dirigés vers des grottes, un peu inquiets de ne voir encore que des Bouddhas et nous avons été très agréablement surpris. D’abord le site de Po Win Taung, où l’on découvre une structure de grottes directement creusées dans la pierre, c’était très étonnant. Puis le site de Shwe Ba Taung qui nous a fasciné. Nous avons découvert des temples et monastères directement taillés dans les falaises. Le site était paisible et calme et nous étions seuls avec notre guide. Des singes accompagnaient notre balade pour le plus grand plaisir d’Emilio. Nous avons découvert des peintures murales très belles. Malheureusement le site est en mauvais état et aurait bien besoin d’être restauré. Les ruines sont envahis par les arbres mais ce qui donnait un petit côté sauvage et unique.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Nous avons été surpris par la conduite au Myanmar : les birmans roulent à droite mais le volant des voitures est à droite …allez comprendre 🤔 pas très pratique quand on double à gauche. L’explication est que anciennement colonisée par les anglais la conduite se faisait à gauche et du jour au lendemain le gouvernement birman a décidé de changer cela ( acte anti britannique) et a décrété que les birmans rouleraient à droite. Le parc automobile n’a évidemment pas suivi … De même nous avons été surpris des limitations de vitesse à 48km/h … très pratique .. (l’explication encore liée aux British : sous influence britannique les limitations de vitesse étaient de 30 miles/h ce qui équivaut à exactement 48km/h 😂)

Nous avons ensuite quitté Monywa pour se diriger vers Bagan. D’abord en voiture où nous avons pu faire des étapes très intéressantes dans des villages. D’abord pour voir une entreprise de cacahuètes 🥜 , comment sont elles nettoyées de leur fine peau, torréfiées, enfarinées… Nous ne verrons plus les cahouètes de la même façon. Nous avons découvert qu’elles poussaient sous terre ( comme des racines ) et non dans un arbre. Nous avons aussi visité un atelier de fabrication de paniers en bambous et un atelier de fabrication de bâtons d’encens. Tout était passionnant, les villageois toujours très accueillants et surtout avec les enfants.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Nous avons quitté notre chère « papa » , notre guide de la Région de Mandalay pour accueillir « Piou piou » qui sera notre guide pour la région de Bagan. On se souviendra de situations cocasses où plusieurs « papa » se retournaient à l’appel de ce nom. « Papa » a été douce, patiente et très à l’écoute de nos questions . Elle était très gentille et souhaitait toujours nous en apprendre plus sur le bouddhisme.

 

BAGAN37
Au revoir « papa », nous te recommanderons!!

 

Plutôt que de faire le trajet en voiture jusqu’à Bagan nous avons pris un bateau et nous sommes arrivés par voie fluviale. C’était tranquille, paisible, formidable. Nous avons vu apparaître des dizaines de pagodes entre les arbres de la rive nous laissant imaginer ce que nous allions voir le lendemain. L’hôtel à Bagan était splendide nous avions des chambres donnant sur le fleuve. La salle de restaurant où nous prenions nos repas était à l’extérieur sous un magnifique acacia au moins centenaire . Malgré la quiétude de ce lieu nous étions réveillés par le bruit assourdissant des moteurs de bateaux (probablement trafiqués), les plus petits bateaux faisant le plus de bruit. Nous avons vu de magnifiques couchers de soleil sur le fleuve Irrawady.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Bagan Bagan Bagan que ce nom me faisait rêver … Je fus étonnée de voir autant de pagodes et stupas répartis sur une aussi grande surface. Je m’attendais à entrer dans un parc national cerclé de murs au sein duquel se trouvaient les pagodes mais pas du tout. Les pagodes sont partout, au milieu des villes et villages, au détour d’un chemin de terre ou le long d’une route bitumée. La plupart des pagodes sont aujourd’hui protégées et restaurées. Les temples datent des Xl, XII et XIIIeme siècles et sont de tailles très variées. Ceux très grands avec de magnifiques peintures murales à l’intérieur étaient construits pour un roi mais il existait aussi de simples stupas construits par les villageois.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Aujourd’hui il n’est plus autorisé de grimper en haut des temples pour plusieurs raisons : la première par soucis de conservation du patrimoine mais aussi suite à la chute d’un touriste.. Ils ont aménagé plusieurs collines artificielles d’où l’on a un beau panorama sur les multiples temples. C’est à cet endroit que se ruent aujourd’hui tous les touristes pour voir le coucher du soleil. On comprend que si tout ce monde grimpait en haut des temples cela devait être un peu dangereux. Pour s’imprégner du site nous nous y sommes baladés de plusieurs façons de la charrette tirée par un cheval aux scooters électriques. C’est cette dernière option que nous avons préféré nous donnant un sentiment de liberté à travers les sentiers.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Nous avons visité un atelier très intéressant nous montrant la technique de la laque. Les explications et le travail très minutieux pour obtenir au final un très bel objet étaient passionnantes.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Depuis notre arrivée en Birmanie nous avons été surpris par le visage maquillé des femmes. Elles portent sur leur visage de façon plus ou moins marquée une pâte brune. « Papa » notre première guide nous a expliqué que c’est une pratique culturelle très répandue chez les femmes. Elles s’appliquent sur le visage une pâte produite à partir du bois de tanaka. L’arbre de tanaka a des feuilles en forme de cœur. Cette pâte aurait de nombreuses propriétés pour la peau et notamment de la protéger des rayons nocifs du soleil. Dans notre hôtel de Bagan nous avions à disposition un morceau de ce bois et Anna s’est amusée à s’en appliquer sur le visage. Entre ça et son longyi elle avait tout l’air d’une petite birmane.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pauline bIRMANIE13

6 commentaires

  1. Ces magnifiques photos nous confortent dans notre envie de découvrir la birmanie. Vos guides travaillent pour quelle agence ? Continuez à nous faire rêver et bonne route à tous les quatre.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Régine et Philippe, les guides travaillent pour l’agence : Routes de Birmanie. Une agence francophone établie en Birmanie. Top à tous points de vue !! Sinon j’ai aussi gardé les mails des guides qui font éventuellement du travail free lance si cela vous intéresse.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s