Saltos à Salta

Saltos à Salta

Salta est une ville située au nord de l’Argentine près des Andes. Pour le coup, ayant eu vraiment notre dose de long trajet en bus nous nous sommes payés des billets d’avion.

Dès l’arrivée dans cette superbe ville nous avons été complètement saisis par l’ambiance si différente de ce que nous avions connu en Argentine. Nous avions des impressions de Mexique. Les maisons basses aux couleurs chatoyantes, les églises colorées avec leurs deux beffrois. Nous avons découvert la place centrale digne des zócalos mexicains. Incroyable le dépaysement ! Nous avons été tout de suite charmés. Cela ressemblait à la ville de Marco au Mexique, à Oaxaca. On a même pris une vidéo qu’on a envoyé à sa mère pour lui faire croire que nous étions déjà arrivés !

IMG_6998
Salta
IMG_7002
Salta
IMG_7014
Salta

Nous sommes ensuite rentrés à notre petit hôtel pour attendre nos amis tourdumondistes !! Les Rougier! 5ème fois du TDM que nos routes se croisaient ! Encore une fois c’était pas prévu au départ mais il s’avère que leur route passait en Argentine avant de rejoindre le Brésil. On aurait raté ça sous aucun prétexte! Après avoir fêter nos retrouvailles nous sommes allés nous balader dans le centre ville pour finir dans un restaurant argentin typique. En passant devant vers 19h le restau était encore fermé mais nous avons réservé une table pour 20h. En arrivant à 20h nous étions les premiers clients. Nous nous sommes régalés d’un asado! C’est une plancha avec des morceaux de viandes grillées. Nous avons encore été surpris des prix pratiqués ici. Vraiment très économique. 3,5€ la bouteille de vin rouge très très correct servi au restau ! Du jamais vu en France ! Petit à petit le restaurant s’est rempli pour finir complètement plein d’argentins vieillissants.

IMG_7025

Salta est réputée pour son joli centre ville mais surtout pour ses deux boucles : celle du Nord et du Sud. Ce sont de belles routes à faire en autonomie qui permettent de découvrir des petits villages et de merveilleux paysages.

Le lendemain chacun avec nos bolides de location nous avons pris la route d’abord vers le nord, direction le village de Purmamarca. Plutôt que de prendre la voie rapide nous avons pris une route très étroite qui sillonnait dans la montagne. La végétation était encore très verte et luxuriante mais plus nous montions en altitude et plus les paysages changeaient en devenant plus arides. Des montagnes et des canyons se dévoilaient avec des couleurs chaudes : rouges, grises, orange. Nous avons fait une halte dans le village d’El Carmen pour déjeuner dans un espèce de grand restaurant ouvert où il y avait plusieurs vendeurs avec leur brasero vendant des galettes fourrées au jambon et fromage. C’était bon mais un peu bourratif, heureusement il y avait une excellente salade de fruits pour clore le repas.

On est reparti le ventre bien plein et après plusieurs heures de route nous avons fini par atteindre Purmamarca. Ce village est entouré de montagnes colorées. Nous sommes allés nous promener à pied dans la montagne en faisant un tour d’environ une heure. Ce lieu est appelé la montagne aux 7 couleurs. En effet, on y retrouvait divers tons pastels: vert, rose, gris, bleu contrastant avec le rouge. C’était superbe. Nous avons fini la journée dans le village qui était en fête. De nombreux stands d’artisanat étaient installés ainsi qu’un orchestre sur la petite place centrale. Nous avons regardé la nuit tomber au son de la musique. C’était magique. Il y a des moments comme celui là où l’on souhaiterait que le temps s’arrête. Les enfants jouaient au petit parc de la place et nous nous étions avec nos copains.

14
Montagne aux 7 couleurs
15
Montagne aux 7 couleurs

0809

11
Purmamarca

130710030402

12
Purmamarca

400506191816

17
Purmamarca

Nous arracher de ce lieu magique fut difficile mais nous avions réservé une nuit à Tilcara encore un peu plus au nord. Nous avons découvert de nuit un autre petit village aux maisons colorées charmantes. Nous avions loué une petite maison où nous attendait un poêle chaud dans le salon. On s’y est senti tout de suite bien comme à la maison. Nous nous sommes fait un bon dîner … encore de la viande … délicieuse et bon marché !

Dur de s’arracher de ce lieu, nous avons pris le lendemain la direction de Humahuaca. C’est un site réputé pour sa montagne aux 14 couleurs. Pour y accéder depuis le village il faut prendre un chemin de terre qui monte jusqu’à 4300m. Là, en montant je commençais à sentir une pesanteur et petite sensation d’oppression dans la tête mais un paracetamol plus tard et tout allait mieux. La route grimpait dans une montagne aride. Il y avait beaucoup de vent ce qui entraînait des mini tornades de terre sablonneuse qui tourbillonnaient derrière chaque automobiliste. Sur la route nous avons croisé des vigognes, ici ce ne sont pas des guanacos, sorte de petits lamas sauvages mais avec des traits plus fins.

25
Vigognes

En arrivant à 4300m au point de vue le temps était plutôt nuageux, il soufflait un vent de dingue et il faisait froid. Nous avons marché (sans les enfants) jusqu’à un point de vue situé à 500m du parking. Avec le vent qui soufflait il fallait bien s’ancrer dans la terre pour ne pas s’envoler. La vue était splendide. La terre regorge de merveilles naturelles. C’était incroyable. Voyez plutôt les tonalités ! Je ne les ai pas compté mais il y avait au moins 14 couleurs ! On ressentait vite l’effet de l’altitude. Le moindre effort nous coûtait et faisait palpiter notre cœur ! Après cette vue splendide nous avons repris la route vers Salta. Celle-ci était splendide même si un peu longue. Pour nous simplifier la tâche nous avons redormi dans le même hostel (Hôtel Tilian) que la première nuit à Salta. Nous avions acaparé la salle commune rien que pour nous et on s’est préparé un bon dîner… encore de la viande !

20
Montagne aux 14 couleurs
24
Montagne aux 14 couleurs
23
Montagne aux 14 couleurs
21
Montagne aux 14 couleurs
22
Montagne aux 14 couleurs
59
Montagne aux 14 couleurs
58
Montagne aux 14 couleurs

 

J3: à nous la boucle Sud!! Nous avons pris la route 68 qui mène à Cafayate à travers la Quebrada de las conchas. Les premiers kilomètres sont monotones avec beaucoup de ralentissement dans les villages. A partir du village d’Alemania les paysages ont commencé à changer.

2628

Et là ! La nature nous a encore surpris, des paysages extraordinaires, des montagnes rocheuses de couleur rouge formant un canyon avec au centre une oasis de verdure. Les formations rocheuses avaient des formes incroyables: fenêtres, châteaux , crapaud … grottes et amphithéâtres de roches rouge. Nous avons beaucoup apprécié également l’artisanat vendu aux différents points d’arrêt.

293032

33
Garganta del diablo

34

35
L’amphithéâtre
36
L’amphithéâtre

De petits artisans présentaient leurs bijoux ou objets variés. Nous avons tous craqués pour des bijoux en onyx. C’est une pierre qui se trouve en abondance dans la région et qui peut prendre des couleurs très variées et qui a aussi de nombreuses vertus ( force, courage, puissance …). Nous avons tous les 4 craqués pour un petit pendentif rond très joli. Le pendentif coûtait 100 ARS soit 2€ … décidément les prix en Argentine nous étonnerons toujours. A ce prix là nous n’avons même pas essayé de négocier. Stephanie et Nicolas se sont également fait plaisir.

8384

Toute la route a été incroyablement belle. Après 10 mois de voyage nous arrivons encore à nous émerveiller et heureusement !

41

85

44
Difficile d’être synchro…

43

Le but de notre journée était d’arriver à la ville de Cafayate. C’est une ville réputée pour ses vignes et donc ses vins. Affamés avec nos multiples pauses successives pour admirer la vue le long de la route nous nous sommes arrêtés vers 14h au milieu de nulle part. Un homme vendait dans sa maison des empanadas. Et bien c’était la seule chose à manger et nous les avons trouvées délicieuses. Je ne sais pas si c’est la faim qui nous fait dire cela mais c’était très bon. Il y avait trois lamas paisibles sur place, photogéniques.

 

Nous sommes arrivés en milieu d’après midi à Cafayate et après avoir visité trois hostels notre choix s’est porté sur l’hostel Benjamin ( 😉) . D’aspect extérieur il ne payait pas de mine et semblait partiellement en travaux mais le proprio du fait de notre nombre nous a tout de suite proposé un appartement entier situé au fond de son hostel. Nous avions une grande cuisine et salon rien que pour nous et chaque famille avait sa chambre ! Le côté « maison » nous a rapidement emballé et a fait pencher la balance.

On nous a expliqué les différents centres d’interêt de la ville et rapidement nous sommes repartis visiter une ferme fabriquant du fromage de chèvre. La lumière de fin de journée sur les platanes aux feuilles jaunes et les montagnes était superbe. Arrivés après 17h nous avons échappé à la visite guidée mais avons pu nous balader librement dans la ferme. Après avoir eu des discussions irréelles sur la vie et notamment nous questionnant sur la faisabilité d’ouvrir une ferme et de fabriquer notre fromage en rentrant en France nous avons dégusté avec bonheur aux fromages locaux et en avons évidemment acheté pour notre dîner.

454647

Pour le dîner, point de viande cette fois ci mais un plateau de fromages, de la charcuterie, une petite salade et du vin! Quoi de mieux que de partager ça avec des amis. Nous sommes restés une deuxième journée à Cafayate et la matinée est passée rapidement. Nous sommes partis vers 13h dans l’idée d’aller visiter une ou plusieurs bodegas. Nous étions heureux de prendre un peu de temps pour faire des dégustations de vin. Nous sommes souvent passés dans des régions viticoles mais sans aller dans les exploitations ( région du cap en Afrique du Sud, NZ, ..). Nous savions que nous ne repartirions pas avec le coffre plein de caisses mais nous étions content d’aller déguster. Nous sommes arrivés dans un magnifique domaine appelé Bodega Piatelli. La prochaine visite dégustation ne commençait qu’à 15h. Nous avons décidé de faire une petite folie en allant déjeuner au restaurant du domaine. Nous nous sommes retrouvés dans un beau restaurant plutôt chic par rapport à ce que nous étions habitués en voyage mais nous étions heureux de ce petit luxe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le repas fut suivi d’une visite puis de la séance dégustation. Nous avons dégusté plusieurs vins en comparant toujours un vin de la région de Cafayate (où nous étions) avec un vin de la région de Mendosa qui est une région viticole plus au sud. Les vins étaient agréables et nous avons goûté différents cépages :le torrontes, du malbec, tannat (cépage d’origine uruguayen), chardonnay et du cabernet. Leurs vins sont très stables chaque année du fait d’une irrigation contrôlée et d’un ensoleillement stable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bodega Piatelli
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bodega Piatelli

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après ces agapes nous sommes retournés vers les paysages de roches rouges pour y voir le soleil se coucher.

IMG_7350IMG_7357OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons quitté le lendemain matin nos amis les Rougier. Cette fois ci c’était vraiment la dernière fois avant nos retours respectifs en france. Eux sont rentrés directement par la route 68 sur Salta où ils avaient un avion pour Iguazú et nous, comme nous avions un peu de temps devant nous nous avons poursuivi la route vers Salta mais par la route 40 qui est plus longue et non bitumée.

La route 40 passe par d’autres gorges et canyons très beaux également. Notamment la quebrada de las flechas où nous avons découvert des vallées aux roches en forme de pointes de flèche tournées vers le ciel.

70657172C:DCIM101GOPROGOPR3234.GPRC:DCIM101GOPROGOPR3242.GPR

C:DCIM101GOPROGOPR3238.GPR
Quebrada de las flechas

696863

64
Quebrada de las flechas

86.jpg

 

Nous nous sommes arrêtés dans un petit pueblo où avait lieu sur la place principale une kermesse. Nous avons trouvé un comedor où nous avons mangé une escalope milanaise gigantesque avec deux œufs au plat sur le dessus et puis des empanadas. Ce petit comedor retransmettait les matchs de Roland Garros, surtout car Del Potro ( un argentin ) était en train de jouer.

Ensuite nous avons poursuivi la route jusqu’au charmant petit village de Cachi. On a traversé des plaines et des montagnes incroyablement belles. On commençait à voir de très nombreux cactus candélabres qui sont protégés dans cette zone. On trouve dans la région beaucoup d’artisanat fait à partir du bois de cactus. Quand le cactus vieilli son socle devient un vrai tronc de bois troué. Sur les bords de route nous croisions souvent de petites cabanes peintes en rouge en mémoire à un personnage surnommé El Gauchito, sorte de Robin des bois local.

Cachi a du cachet ! Petit village aux maisons blanches dont certaines sont à colonnades. C’est dans ce charmant village que nous avons passé la nuit. Le village était calme avec en son centre une jolie place et comme toujours son aire de jeux pour enfants. Il y avait pleins de petits restaurant et des bodegas qui donnaient envie de s’arrêter, s’asseoir et d’y passer la journée à flâner en regardant les gens passer.

Le lendemain nous avons quitté Cachi à l’heure du déjeuner pour la bodega Puna qui nous avait été recommandée pour son cadre au milieu des montagnes. En effet nous avons pris un chemin de terre qui grimpait pendant au moins 20 minutes. Nous avons découvert des vignes plantées au milieu de la montagne à 2600m d’altitude où soufflait des bourrasques de vent à décorner les bœufs. Il n’y avait personne dans le domaine ni dans le restaurant pour nous accueillir. Après avoir fait le tour de la bâtisse un gentil monsieur est venu nous voir et nous a fait visité l’intérieur de la bodega. Tout le matériel semblait neuf, l’exploitation n’avait que deux ans et déjà la vigne produisait suffisamment. Ici il travaillait deux vins: un torrontes blanc et un malbec rouge. Pour l’instant du fait de la jeunesse de l’exploitation il n’exportait pas encore à l’étranger. Après cette visite nous avons pris place au restaurant de la bodega qui servait un menu dégustation mais aussi des plats plus simples. Le cadre était très agréable. A part une autre table arrivée après nous nous étions seuls. L’endroit était très plaisant et nous avons apprécié cette deuxième visite viticole.

Nous avons repris la route vers Salta où nous avions prévu de dormir le soir. La fin de la route est bitumée en majorité. Nous avons encore traversé de très beaux paysages. Un immense plateau d’altitude sec, aride et venteux hérissé de milliers de cactus candélabres 🌵. C’était le parc de los Cardones.

7977

78

Puis la route montait en tournicotant jusqu’à passer le col de Piedra del Molino à 3348m d’altitude. Il y avait un beau point de vue avec une petite chapelle en bord de route. Nous pouvions observer un tapis de nuage recouvrant la vallée en direction de Salta. Ensuite nous avons traversé la quebrada de Escoipe, une vallée très étroite avec des montagnes rouges et vertes.

80

DCIM101GOPROG0013266.JPG

DCIM101GOPROGOPR3259.JPG

93

89909192

C’est ainsi amis lecteurs que s’est terminée la boucle de Salta Nord et Sud et on en a pris pleins les yeux !! On s’est cru tantôt au far west puis en Bourgogne dans des décors jamais vus auparavant ! Pouvoir partager tout ça avec nos amis du TDM fut génial!!

Arrivés à Salta nous avons organisé notre nouvelle et prochaine étape : toujours plus au nord, direction la frontière bolivienne. Une journée à attendre notre bus de nuit nous a permis de faire de l’école et d’aller au ciné !! Nous avons vu Aladin, le film, et on a tous bien apprécié !

Après plus de six semaines passées en Argentine il était temps de quitter ce pays qui nous a énormément plu ! Les raisons sont multiples : la beauté des paysages tellement variés entre la Patagonie et le nord: de la neige aux cactus . La bouffe !!! On s’est régalé ! Viandards que nous sommes on a été heureux ! les empanadas !! Et question sucre j’ai enfin retrouvé goût aux viennoiseries et au dulce de leche ! La grande surprise c’est que pour une fois nous avons tenu le budget ! C’est dire qu’en arrivant avec nos euros nous étions presque les rois du pétrole. Tout le monde nous disait que l’Argentine était un pays cher et bien nous avons été agréablement surpris. A notre passage le pesos argentin était à 1€=50 pesos alors que par exemple 6 mois avant il était à 45.. pauvres argentins…. Les argentins étaient vraiment sympas et parler espagnol (enfin!!) nous a fait du bien. Nous y avons retrouvé des gens qu’on aime : Astrid et Justine puis Thomas et Stephanie et enfin les Rougier ! Donc un bon mix de tout finalement ! Nous n’aurons pas visité la région de Mendosa ni les chutes d’Iguazu mais question budget il fallait faire des choix. Nous avions eu la chance de voir les chutes Victoria au début du voyage donc même si les chutes d’Iguazu sont probablement incroyablement belles cela n’était pas une priorité pour nous.

Un avant goût de la suite de nos aventures : un très éprouvant passage en Bolivie …

2 commentaires

  1. Que d’excellents souvenirs.. Marco tes photos sont délicieuses comme ta cuisine !
    La bise les amis, bonne continuation et on se retrouve en France 🇫🇷 😘😘

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s